Image
La lumière, un part importante de la consommation d'électricité

Quelle est la consommation électrique moyenne d’une maison ?

Fonctionnement des radiateurs, du chauffe-eau, du réfrigérateur, de la télévision, du lave-linge, de la cafetière, des lampes : dans votre maison, vous utilisez de l’électricité tous les jours, toute l’année. Avez-vous déjà cherché à évaluer la consommation électrique de votre foyer ? Connaissez-vous les éléments qui influent sur votre utilisation de courant, et donc sur vos factures d’énergie ? Auriez-vous envie de savoir comment optimiser votre usage d’électricité ? Lumière sur la consommation moyenne d’électricité d’une maison individuelle et les principaux postes de dépense énergétique, pour éclairer votre lanterne !

La consommation électrique moyenne par mois et par an, en France

La consommation électrique d’une maison est une donnée variable. Plusieurs facteurs entrent en compte pour la déterminer : la superficie du logement, l’efficacité de l’isolation thermique, la composition du foyer, le type d’énergie employé pour le chauffage, etc.

Pour vous donner une idée : la consommation moyenne d’électricité d’une maison individuelle se situe entre 1 550 kWh/an et 23 000 kWh/an*. Ce qui équivaut à une consommation électrique moyenne par mois allant de 129 kWh/mois à 1 916 kWh/mois. 

Le bas de la fourchette correspond à la consommation d’une maison de 70 m² abritant un couple ayant décidé de se passer de l’électricité pour le chauffage et la production d’eau chaude. Le nombre le plus haut reflète, quant à lui, les besoins en énergie d’une habitation de 150 m² « tout électrique » (électricité utilisée pour le chauffage et la production d’eau chaude), où vivent six personnes.

Si nous coupons la poire en deux, nous obtenons une consommation électrique moyenne pour une maison de 100 m² de 15 600 kWh/an (foyer composé de quatre personnes avec un chauffage à l’électricité).

Remarque : nous ne tenons pas compte, ici, des équipements de climatisation, qui ajoutent encore à la consommation électrique de votre maison, si vous en disposez.

Le diagnostic de performance énergétique

Pour estimer la consommation moyenne en électricité par an de votre maison, vous pouvez consulter le diagnostic de performance énergétique (DPE) qui vous a été remis lors de l’achat de votre habitation. Il contient une échelle sur laquelle vous pourrez facilement lire la note énergétique de votre logement. La classe C, par exemple, correspond à une consommation de 91 à 150 kWh EP/m²/an (kilowatts-heures d’énergie primaire par mètre carré et par an). 

Bon à savoir : la note énergétique du DPE reflète la quantité de courant nécessaire pour chauffer votre maison, ou encore pour produire de l’eau chaude sanitaire (sous réserve que vous vous chauffiez à l’électricité, bien sûr). Elle ne prend pas en compte l’utilisation d’électricité liée à votre vie quotidienne, pour éclairer votre coin lecture, laver vos vêtements, faire mijoter de succulents petits plats, visionner vos films préférés, etc.

Image
Quels sont les postes de dépenses en électricité dans un logement ?

Le poids du chauffage sur la consommation électrique de votre maison

Détaillons maintenant les principaux postes d’utilisation d’électricité, pour mieux comprendre la consommation électrique de votre maison.

Le chauffage

Vous vous chauffez à l’électricité ? Dès lors, le chauffage représente votre plus grand poste de dépense énergétique (64 % de votre utilisation d’électricité annuelle*). Restons sur la consommation électrique moyenne d’une maison de 100 m² : dans une habitation de cette taille, pour créer une atmosphère douce et cosy, les radiateurs pompent 10 000 kWh/an (sur les 15 600 kWh/an cités plus haut).

Les dépenses d’énergie liées au chauffage sont variables d’une saison à l’autre : c’est d’octobre à mars-avril, qu’elles se concentrent. Même si cela dépend des régions… On chauffe évidemment plus longtemps au sommet des Alpes qu’à Nice ou Ajaccio !

L’eau chaude sanitaire

Si vous utilisez un chauffe-eau électrique, la production d’eau chaude sanitaire constitue le deuxième poste le plus gourmand en électricité dans votre foyer (17 % de la consommation électrique, 2 700 kWh/an pour une maison de 100 m²).

Les dépenses découlant de la production d’eau chaude sont réparties plus uniformément sur l’année que celle relevant du chauffage. Avec une petite pointe à la saison fraîche, tout de même, où se détendre sous des douches à 40 °C devient alors un petit plaisir.

Électroménager et consommation moyenne d’électricité d’une maison individuelle

Après le chauffage et la production d’eau chaude vient la consommation des appareils électriques et des luminaires.

Les appareils électriques

Les appareils électroménagers, vidéos, etc. représentent 13 % de la consommation électrique de votre logement. Soit une utilisation de 1 950 kWh/an pour une maison de 100 m².

On distingue les appareils produisant du froid (réfrigérateur, congélateur, etc.), les appareils de cuisson (four, plaques de cuisson, etc.), les autres éléments de gros électroménager (machine à laver, lave-vaisselle, etc.), les éléments de petit électroménager (batteur de cuisine, sèche-cheveux, etc.), les appareils comme la télévision, l’ordinateur, les téléphones portables, etc.

Il est possible de quantifier l’emploi de chacun des appareils en multipliant sa puissance (en watts) par sa durée d’utilisation. Les dépenses liées à l’usage des appareils électriques dépendent grandement du nombre de personnes vivant dans la maison. Plus il y a d’individus dans le foyer, plus le nombre d’appareils utilisés et plus la fréquence d’utilisation des appareils augmentent. C’est assez logique, nous direz-vous. Les habitudes de vie jouent aussi : les équipements laissés en veille au lieu d’être éteints et débranchés font monter les factures d’électricité.

L’éclairage

L’éclairage, c’est 6 % de la consommation moyenne d’électricité d’une maison individuelle (950 kWh/an pour une maison de 100 m²).

Tout comme pour les appareils électriques, la composition du foyer et les habitudes au quotidien font varier l’impact des lampes, lampadaires, plafonniers et autres ampoules sur les factures d’énergie. 1) Plus il y a de personnes dans la maison, plus il y a potentiellement de pièces éclairées en simultané. 2) Si les membres du foyer ont tendance à laisser les lumières allumées en quittant les pièces, cela fait augmenter les dépenses d’éclairage.

La superficie du logement est également à garder en tête : plus la maison est vaste, plus il y a de recoins à mettre en lumière.

Comment optimiser votre consommation moyenne d’électricité par an ?

Vous aimeriez optimiser votre consommation moyenne d’électricité par an pour voir diminuer vos factures ? Il y a différents leviers d’action… En voici quelques-uns !

Réduire vos dépenses de chauffage

Vous avez opté pour le chauffage électrique ? Il est important de vérifier l’isolation de votre maison, notamment au niveau du toit, des portes donnant sur l’extérieur et des fenêtres. Peut-être que vos radiateurs se font vieux et pourraient être remplacés par des dispositifs de nouvelle génération, utilisant peu d’énergie ? Si besoin, il vous faudra planifier des travaux d’économie d’énergie.

Prenez soin de garder votre habitation à une température modérée en hiver. En surchauffant, vous aurez la douce impression de vous évader en terre tropicale, mais vous plomberez aussi vos factures d’énergie… L’idéal pour votre bien-être, et celui de votre porte-monnaie, c’est de régler le thermostat entre 19 et 21 °C en journée dans les pièces occupées et à 16-17 °C la nuit (et la journée en votre absence).

Réduire la consommation des appareils électriques

Et si vous vous appliquiez à optimiser la consommation électrique de vos appareils électroménagers ? La machine à laver et le lave-vaisselle doivent être entièrement remplis avant qu’un cycle soit lancé. Le sèche-linge peut être mis en pause à la belle saison : les vêtements ne restent pas humides très longtemps sous le soleil éclatant de l’été. Il est préférable d’éteindre et de débrancher les ordinateurs et les écrans de télévision plutôt que de les laisser en veille après les avoir utilisés. Dans le même esprit, il est intéressant de couper le courant des box internet et des boîtiers TV la nuit. Quant à votre réfrigérateur et votre congélateur, ils apprécieront d’être dégivrés régulièrement.

Lors de l’achat de nouveaux équipements, craquez sur des appareils peu énergivores. C’est-à-dire, des appareils de classe A++ ou A+++. Et surtout, sur des équipements qui correspondent à vos besoins. Par exemple, vous serez comblé par un ordinateur de type « bête de course » si vous êtes un gamer invétéré, mais si vous cherchez simplement à gérer vos photos de famille, à compiler vos recettes de cuisine ou à tenir vos comptes, un ordinateur portable, bien plus économe en énergie, sera votre meilleur allié.

Et voilà, vous avez toutes les cartes en main pour maîtriser la consommation électrique de votre maison ! Une dernière petite recommandation : prenez le temps de vérifier votre abonnement chez votre fournisseur d’énergie. Puissance de compteur, option de base ou heures creuses… Votre contrat doit refléter la configuration de votre foyer et votre façon d’utiliser l’électricité au quotidien.

*Source : Selectra