Image
facture_energie

Facture d’électricité : comment estimer votre consommation moyenne et comment la réduire

Éclairer une pièce, faire fonctionner la machine à café, utiliser un réfrigérateur ou charger son téléphone… Sans la Fée Électricité, rien de cela ne pourrait arriver. Depuis qu’elle a posé ses valises dans nos intérieurs, cette invention a complètement transformé nos modes de vie. Se passer de ses services de nos jours ? Impensable ! Mais le progrès a un coût et la facture d’électricité le rappelle régulièrement. Bonne nouvelle : il existe des astuces pour faire baisser sa consommation électrique moyenne et donc ses dépenses.

Quels facteurs influencent le montant de la facture d’électricité d’un logement privé ?

Votre facture d’électricité se compose d’une partie fixe et d’une partie variable. La première comprend l’ensemble des taxes et des frais inhérents au transport de l’électricité et à la maintenance du réseau d’alimentation. La consommation d’électricité compose, quant à elle, la partie fluctuante. C’est donc sur votre consommation électrique que vous allez devoir agir pour faire des économies. 

Avant de traquer le moindre kilowatt d’électricité dépensé, il est intéressant de découvrir des éléments déterminants qui font grimper ou qui allègent naturellement votre facture. Le type de logement et sa surface sont une des caractéristiques majeures. Plus votre logement est grand, plus (logiquement) il demande de l’énergie pour l’éclairage, le chauffage ou la climatisation. De la même manière, la composition d’un ménage influence aussi la dépense. La consommation moyenne d’électricité de 2 personnes est moins élevée que celle d’une famille de quatre membres.

Certains optent pour une cuisine entièrement électrique, d’autres vont préférer la cuisine au gaz. De même, pour le chauffage, une partie des ménages français fait le choix du gaz ou de l’électricité. D’autres en revanche préfèrent le crépitement chaleureux d’un feu de cheminée.
Quel que soit votre choix, il faut retenir qu’une résidence où tout fonctionne à l’électricité aura une facture plus élevée que celles qui utilisent un mélange d’énergies. De plus, certains appareils électroménagers demandent plus d’électricité que d’autres pour fonctionner. Le four, le réfrigérateur ou les plaques de cuisson font partie de ces gourmands.

Quelle est la consommation électrique moyenne en France ?

On replonge dans les cours de physique de collège pour comprendre un peu mieux comment une facture est établie. Pour mesurer la consommation électrique, la norme en vigueur est le kilowattheure, qui correspond à 3,6 mégajoules. La facture d’électricité d’un particulier utilise cette grandeur essentiellement pour quantifier l’électricité utilisée. Le kilowattheure (kWh) représente la puissance électrique dont a besoin un équipement pour fonctionner (exprimée en kilowatts), multipliée par le temps (exprimé en heure). Si vous possédez une lampe d’une puissance de 60 watts et si vous la faites fonctionner pendant une demi-heure, la quantité d’énergie électrique dépensée pour créer de la lumière est de 0,03 kWh.

Votre facture d’électricité vous indique un nombre de kilowattheures qui quantifie l’électricité utilisée par votre ménage (personne seule, couple, famille…). Il est multiplié par le prix du kilowattheure fixé par les fournisseurs d’électricité pour composer le montant hors taxe de la facture.

Selon le Réseau de Transport d’Électricité (RTE), la France, tous secteurs confondus, a consommé environ 473 TWh (soit 473 milliards de kilowattheures) en 2019. Le secteur résidentiel représente 36 % de cette consommation totale. Grâce au nombre de sites résidentiels sur le territoire national, il est possible de donner une estimation de la consommation par ménage sur un an. Elle s’élève, selon les chiffres de 2017, à environ 4 944 kWh. Il faut garder en tête que celle-ci reste une approximation de la consommation électrique moyenne en France par résidence et qu’elle ne prend en compte ni la taille du logement, ni la taille du ménage ou encore les usages ou les sources d’énergie multiples.

Diminuer la facture moyenne d’électricité par mois en changeant ses habitudes.

Appuyer sur un interrupteur pour allumer la lumière, pousser le bouton de la télécommande pour mettre en marche la télévision, sortir du réfrigérateur une boisson fraîche, écouter de la musique… Pour tous ces gestes de la vie quotidienne, vous avez besoin de dizaines d’appareils différents. Une foule de petites actions peuvent vous aider à réduire le coût de votre facture d’électricité lorsque vous les utilisez.

Si vous éteignez la lumière en sortant d’une pièce vous pouvez déjà faire quelques économies. Lorsque votre série préférée se termine, il est préférable d’éteindre complètement la télévision. Votre télécommande ne fait que la mettre en veille et l’appareil utilise toujours du courant. Si vous voulez faire bouillir de l’eau, un couvercle placé sur votre casserole vous permet de réduire le temps d’attente et la dépense énergétique. De même, votre réfrigérateur consomme moins d’énergie lorsqu’il se trouve loin d’une source de chaleur. Il est aussi préférable de faire sécher votre lessive à l’extérieur et de réserver l’usage du sèche-linge aux situations climatiques exceptionnelles. 

L’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) recense la majorité des bonnes pratiques à adopter pour consommer moins tout en gardant une large variété d’équipements électriques et électroniques. 

Pour faire baisser le montant de votre facture d’électricité, vous pouvez agir dès le moment où vous achetez un appareil électroménager. Les étiquettes-énergie vous guident dans votre choix en indiquant l’efficacité énergétique d’un équipement. Mieux vaut privilégier les appareils de la classe A supérieure (A+, A++, A+++…), surtout pour un four, un lave-linge ou un sèche-linge.
Par ailleurs, avant d’acheter, identifiez l’équipement dont vous avez réellement besoin. Une famille de plus de trois personnes aura plus intérêt à se tourner vers une machine à laver de grande capacité, supérieure à 7 kg. Cela permet de diminuer le nombre de lessives.

Un chauffage efficace pour faire diminuer la facture d’électricité moyenne d’une maison

Granules de bois, gaz, électricité… Quelle que soit la source d’énergie utilisée, le chauffage se trouve en tête des dépenses énergétiques des ménages français. Réduire son coût et donc votre facture d’électricité n’est pourtant pas une mission impossible. Le chauffage de certaines pièces où vous ne faites que passer, comme les toilettes ou un couloir ? Oublié. Chauffer les murs de votre maison pendant que vous vaquez à vos activités quotidiennes à l’extérieur ? Inutile. Si vous aimez retrouver le confort d’une habitation à la bonne température lorsque vous rentrez du travail, un thermostat programmable ou connecté répond à vos envies. Pour le piloter à distance, il vous suffit de pianoter sur votre smartphone. 

L’Ademe recommande d’opter pour une température de 19 °C dans les pièces à vivre telles que la salle de séjour ou le salon. Lorsque la température rafraîchit, au lieu de monter le thermostat du chauffage, mieux vaut ajouter un vêtement supplémentaire. Cela vous permet de gagner quelques degrés et d’éviter de faire grimper la facture d’électricité moyenne de votre maison.

Tous vos efforts risquent d’être compromis si l’isolation thermique de votre logement laisse à désirer. Fenêtres, cloisons, murs peuvent laisser s’échapper la chaleur dans un appartement ou un pavillon. Pour une maison ancienne, des combles sous le toit, la toiture elle-même ou une cave peuvent se trouver à l’origine d’une déperdition thermique. Les travaux entrepris pour remédier à cette fuite d’énergie vous aideront au cours du temps à réaliser des économies.

Réduire la facture d’électricité moyenne d’un appartement par votre abonnement

Chaque logement possède un compteur électrique. Comptable, agent de sécurité, modérateur… ce petit appareil à première vue anodin remplit plusieurs fonctions. Comme son nom l’indique, il suit à la trace vos dépenses d’énergie. Les données emmagasinées participent à l’établissement de votre facture d’électricité. Il sert aussi de système de sécurité en cas de court-circuit causé par un appareil défectueux ou en cas de surtension, un phénomène dû à une mauvaise répartition des appareils entre vos différents circuits électriques. De plus, le compteur possède la capacité de garder sous contrôle votre consommation en électricité et d’empêcher votre installation d’aller au-delà de ses possibilités. Ce qui se traduit généralement par un compteur qui disjoncte.

C’est vous qui choisissez la puissance de votre compteur lorsque vous souscrivez à un abonnement. Celle-ci s’exprime en kilovoltampères (kVA) et indique la quantité d’électricité maximale que votre résidence a le droit de prélever sur réseau à un moment donné. Si votre résidence a un compteur de 6kVA, cela signifie que vous avez le droit de « tirer » 6000 voltampères du réseau électrique. La puissance des équipements que vous utilisez en même temps ne doit pas aller au-delà de 6000 watts. Un abonnement vous donne généralement le choix entre une puissance de compteur de 3kVA, 6kVA ou 9kVA et peut aller jusqu’à 36kVA pour les particuliers. La surface du logement et le type de chauffage vous aident à vous décider. Pour une résidence jusqu’à 80 m² chauffée à l’électricité, un compteur de 6kVA suffit généralement. Les puissances supérieures à 9kVA correspondent quant à elles aux très grands logements.

Pour diminuer la facture d’électricité moyenne d’un appartement ou d’une maison, vous pouvez aussi comparer les offres avant de sélectionner l’offre la moins chère. 

En examinant votre consommation électrique et en explorant les facteurs qui la font évoluer, vous avez entre vos mains tous les atouts pour faire baisser le montant de votre facture d’électricité !