Image
Que sont les kilowattheures ?

Comment choisir la puissance pour votre compteur EDF ?

Au moment de souscrire un contrat d’électricité pour votre logement, il vous est demandé de choisir la puissance de votre compteur EDF. Cette décision a-t-elle vraiment de l’importance ? Oui ! Si, parmi les différentes puissances électriques accessibles, vous en sélectionnez une trop faible, vous risquez d’être embêté par des disjonctions intempestives de votre compteur, qui tomberont d’autant plus mal si elles se produisent en plein milieu d’une lessive ou lors du dénouement de votre film. Si vous signez pour une puissance de compteur trop haute par rapport à vos besoins, vous bénéficierez d’une alimentation électrique stable et constante, mais vous paierez un abonnement inutilement élevé et vous gaspillerez de l’énergie. Alors… comment bien choisir la puissance de votre compteur électrique ? Nous vous aiguillons.

Les différentes puissances électriques possibles pour un compteur EDF

La puissance souscrite de votre compteur EDF s’exprime en kVA (kilovoltampères). Elle représente la quantité d’électricité maximale que peut prélever votre compteur sur le réseau à un instant T, afin de la délivrer à vos appareils électriques. Dit autrement : plus la puissance calibrée sur votre compteur au moment de sa mise en service est élevée, plus vous pouvez utiliser d’appareils électriques énergivores en même temps (machine à laver, lave-vaisselle, four, plaques de cuisson, réfrigérateur et congélateur, etc.).

Pour les habitations privées, les différentes puissances électriques qu’il est possible de souscrire s’échelonnent entre 3 et 36 kVA (en passant par des puissances de 6, 9, 12, 15 ou encore 24 kVA). Il existe des compteurs supérieurs à 36 kVA, mais ils concernent uniquement les sites professionnels et industriels.

La puissance de votre compteur EDF détermine le prix de votre abonnement d’électricité. Plus la puissance en kVA est élevée, plus l’abonnement est cher. Sachant qu’il y a une différence de prix non négligeable entre les valeurs de puissance, il est essentiel pour votre porte-monnaie que vous choisissiez bien le palier qui vous convient.

En France, la majeure partie des habitations privées est dotée d’une puissance de compteur électrique de 6 kVA. Grossièrement, on estime que 6 kVA permettent la délivrance de 6 000 watts en même temps (pour les particuliers, il est admis que 1 kVA = 1 kW, même si cette conversion n’est pas tout à fait exacte).

Comment choisir la puissance de compteur EDF qui convient à votre habitation ?

Parmi les différentes puissances électriques disponibles, la bonne puissance de compteur EDF est celle qui correspond à vos besoins. Plusieurs critères sont donc à étudier.

  • Votre type de chauffage : avec des radiateurs électriques, votre logement nécessite une grande puissance, alors qu’un chauffage au gaz ou au bois n’a aucune influence sur la calibration de votre compteur.
  • La taille de votre maison : plus votre habitation est grande, plus la surface à chauffer est vaste.
  • La composition de votre foyer : plus vous êtes nombreux, plus il y a de chances que de multiples dispositifs gourmands en électricité (chauffe-eau, gros électroménager, éclairage) tournent de façon simultanée.
  • Le nombre et la puissance de vos dispositifs électriques : plus vous avez d’appareils énergivores dans votre maison, plus votre palier de kVA doit être élevé.

Pour vous donner une idée, une puissance de compteur EDF de 6 kVA est suffisante pour mettre en marche 2 ou 3 gros appareils électroménagers simultanément dans un appartement ou une maison de moins de 100 mètres carrés équipés d’un chauffage au gaz. Avec un chauffage électrique, cette puissance n’est satisfaisante que pour un appartement de moins de 80 mètres carrés.

La puissance de 3 kVA est réservée aux très petits logements, peu équipés : studios ou appartements de moins de 50 mètres carrés avec un chauffage non électrique, dans lequel il n’y a jamais plus d’un appareil énergivore en fonctionnement à la fois.

Une puissance de 9 kVA couvre les maisons de plus de 100 mètres carrés chauffées au gaz et les logements entre 80 et 100 mètres carrés chauffés à l’électricité, avec 2 ou 3 gros appareils et/ou un système de climatisation en route ensemble.

Les puissances de 12 à 36 kVA sont prévues pour les habitations de plus de 100 mètres carrés avec un chauffage électrique, dans lesquelles 3 appareils énergivores ou plus tournent en simultané, aux côtés d’une climatisation, d’une pompe à chaleur ou du dispositif de chauffage d’une piscine.

Quelle puissance en kW pour votre maison ? Évaluer la consommation de vos appareils.

Nous venons de le voir, le nombre d’appareils énergivores susceptibles de fonctionner en même temps et leur puissance font partie des critères qui ont une forte incidence sur le choix de la puissance de votre compteur EDF.

Comment savoir quelle est la puissance en kW pour votre maison, qui vous permettrait de déterminer le nombre de kVA dont vous avez besoin ? Pour répondre à cette question, il va vous falloir vous lancer dans quelques calculs. Plus précisément, vous allez devoir évaluer la puissance de chacun de vos appareils électriques et établir lesquels peuvent être en route au même instant.

Vous trouverez les informations nécessaires pour connaître la puissance électrique de chaque appareil sur leur notice ou sur leur étiquette énergie. Par exemple, une plaque de cuisson peut avoir une puissance d’environ 2 000 watts. Un four électrique, 2 500 watts. Une machine à laver, 3 000 watts. Un chauffe-eau, 2 000 watts. Etc.

Prenez le temps de noter les puissances de vos appareils et d’additionner les données des équipements que vous pensez lancer en même temps. Il est préférable de voir un peu large, pour ne pas risquer les coupures de courant.

Par exemple, s’il est dans vos habitudes de cuisiner vos repas pendant que votre machine de linge tourne, et que vous n’avez pas de chauffage ni de chauffe-eau électrique, il vous faudra une puissance de compteur EDF de 6 kVA (2 000 watts pour la plaque de cuisson + 3 000 watts pour la machine à laver = 5 000 watts, soit 5 kW, soit 5 kVA si on part sur l’estimation citée plus haut, 1 kW = 1 kVA).

Note : cette méthode de calcul est assez simpliste, mais vous avez certainement saisi le principe. Si vous avez peur de vous tromper, il est préférable de vous rapprocher de votre fournisseur d’énergie, qui vous indiquera quelle est la puissance de compteur adaptée à vos appareils.

La puissance de votre compteur EDF est-elle adaptée ?

Ça y est, vous avez signé votre contrat d’électricité, et vous avez opté pour une puissance de compteur EDF de 6 kVA, ou encore de 9 kVA. Avez-vous fait le bon choix ? Comment vérifier si la puissance de votre compteur est vraiment adaptée à votre logement et à vos usages ?

Si la puissance que vous avez souscrite est trop basse, vous allez rapidement le savoir. En effet, dans ce cas, votre compteur va régulièrement disjoncter, dès que vous mettrez en fonctionnement plus d’un ou deux appareils à la fois. Si votre puissance souscrite est trop haute, vous ne vous en rendrez pas forcément compte au quotidien. Par contre, vous aurez peut-être l’impression que vos factures sont élevées, à cause de l’abonnement inadapté. Pour évaluer votre situation, la meilleure solution est de faire un bilan avec votre fournisseur d’énergie.

Toutefois, si vous avez un chauffage électrique, gardez en tête que la puissance de compteur EDF nécessitée par votre logement sera amenée à fluctuer au cours de l’année, avec un pic à la saison froide. Une puissance qui vous apparaît trop importante en été sera peut-être exactement ce dont vous aurez besoin en hiver, lorsque vos radiateurs tourneront à plein régime.

Il est possible que la puissance de votre compteur devienne soudainement inadaptée. Par exemple, si vous avez remplacé certains de vos vieux appareils électroménagers par des équipements nouvelle génération, au rendement énergétique ultra efficace. Ou encore, si vous êtes passé d’un système de chauffage électrique à un chauffage au gaz ou au bois.

La puissance de votre compteur est trop basse ou trop haute ? Pas de panique, vous pouvez tout à fait modifier ce paramètre. Il vous suffit de contacter votre fournisseur d’énergie, qui effectuera le changement d’abonnement.