Image
comment fonctionne un chauffe-eau ?

Quelle est la consommation d’un chauffe-eau électrique ?

Selon l’ADEME, environ 12 % du montant total de la facture électrique sont consacrés au chauffage de l’eau sanitaire (chiffre 2019). Avoir de l’eau chaude en permanence dans son foyer est pourtant indispensable pour des raisons de confort. Faut-il pour autant tirer un trait sur les bains chauds ou chanter des airs plus courts sous la douche ? Limiter la consommation d’eau chaude est un premier pas vers les économies, mais il existe d’autres astuces qui permettent de réduire la consommation d’un chauffe-eau de manière significative. Découvrez comment calculer la consommation électrique d’un chauffe-eau selon sa capacité. Abaisser la température du ballon ou profiter du tarif heures creuses : il existe de nombreuses solutions faciles à mettre en place pour diminuer le coût de votre facture énergétique.

Le fonctionnement du chauffe-eau électrique

Dans un foyer, le chauffage de l’eau sanitaire représente une part importante de la facture d’électricité. Sèche-linge, ordinateur, lave-vaisselle, four : la plupart des équipements de la maison consomment moins de courant que le chauffe-eau. La consommation électrique moyenne d’un chauffe-eau est estimée à 800 kWh par personne et par an.

Avant de calculer la consommation d’un chauffe-eau, il est essentiel de comprendre comment fonctionne cet appareil. Le chauffe-eau est d’abord alimenté en eau froide, qui est ensuite chauffée grâce à l’activation d’une résistance électrique. Une fois que l’eau est chaude, le dispositif la conserve à la bonne température, choisie à l’aide d’un thermostat intégré. Vous avez besoin d’eau chaude ? L’eau chauffée arrive directement dans le réseau domestique. Elle est immédiatement remplacée par de l’eau froide, qui à son tour est chauffée pour atteindre la température idéale.  

Maintenir la température de l’eau pour qu’elle soit disponible à tout moment consomme donc de l’énergie en permanence. Mais seriez-vous prêt à prendre une douche froide au cœur de l’hiver ? 

Comment calculer la consommation électrique d’un chauffe-eau ?

Même dans un foyer qui utilise une autre source d’énergie pour se chauffer, comme un chauffage au gaz d’appoint, le chauffage de l’eau représente encore une part importante des dépenses. Pour calculer la consommation d’un chauffe-eau de manière précise, il faut prendre en compte les éléments suivants : 

  • la chaleur massique de l’eau : il s’agit de la quantité d’énergie nécessaire pour élever d’un degré Celsius la température d’un litre d’eau. Sa valeur est de 1,162 Wh/litre soit 1,162 kWh/m3 ;
  • la température de l’eau froide : en moyenne 15 °C ;
  • la température de l’eau chaude : idéalement entre 55 et 60 °C ;
  • le prix du kWh : en moyenne 15 centimes ;
  • la consommation par personne : environ 50 litres par jour, soit 0,05 m3. 
  • La formule pour calculer l’énergie nécessaire pour 1 000 litres d’eau (soit 1 m3) est la suivante : Chaleur massique de l’eau x (température eau chaude – température eau froide).

Sur la base des valeurs proposées ci-dessus, nous obtenons donc 1,162 x (55 - 15) = 46,48 Wh par litre d’eau, soit 0,04648 kWh/m3. 

Calculons maintenant la consommation annuelle d’un chauffe-eau en fonction de sa capacité. 

Consommation annuelle d’un chauffe-eau électrique de 200 litres

La consommation annuelle d’un chauffe-eau électrique de 200 litres se calcule comme suit :
1,162 x (55-15) x 200 x 365 = 3 393 040 Wh soit 3 393 kWh.
Le coût annuel revient donc en moyenne à 3 393 x 0,15 = 509 euros.

Consommation annuelle d’un chauffe-eau électrique de 300 litres

Selon la même formule, la consommation annuelle d’un chauffe-eau électrique de 300 litres est de : 
1,162 x (55-15) x 300 x 365 = 5 089 560 Wh soit 5 089 kWh.
Le coût annuel revient donc en moyenne à 5 089 x 0,15 = 763 euros.

Comment réduire la consommation électrique d’un chauffe-eau ?

Quelques gestes simples permettent de réduire significativement le montant annuel de la facture. 

Baisser la température du chauffe-eau

Plus la température de l’eau à chauffer est élevée, plus la consommation du chauffe-eau est importante. La température idéale d’un chauffe-eau se situe aux alentours de 55 à 60 °C. Au-delà de 65 °C, le risque d’apparition de tartre augmente. À l’inverse, une température trop basse peut favoriser le développement de bactéries. Si votre salle de bain a des allures de sauna après la douche, il est peut-être temps de régler la température du chauffe-eau.

Couper l’alimentation en cas d’absence longue durée

Une fois l’ajustement effectué, il faut éviter de modifier la température. Vous partez pendant plus de 3 jours ? Pour économiser de l’énergie, il faut couper l’alimentation de votre chauffe-eau. Inutile de régler la température sur zéro. Les chauffe-eau sont équipés d’un bouton de commande très pratique à 3 positions :

  • position 0 : le chauffe-eau est coupé ;
  • position 1 : le chauffe-eau fonctionne en heures pleines comme en heures creuses ;
  • position AUTO : le chauffe-eau fonctionne uniquement durant les heures creuses.

Profiter des heures creuses

Si votre ballon d’eau chaude possède une capacité supérieure à 100 litres, vous pouvez réaliser des économies substantielles en sélectionnant la position AUTO. Votre chauffe-eau fonctionne alors uniquement en heures creuses. Ces heures peuvent varier d’une région à l’autre. En moyenne, le tarif pour une utilisation en heures creuses est de 13 centimes contre 17 centimes en heures pleines.

Si nous reprenons les données précédentes, la consommation annuelle d’un chauffe-eau électrique de 200 litres coûte 576 euros en heures pleines contre 441 euros en heures creuses. Vous réalisez donc une économie de 135 euros.

Isoler les parois

Sur les anciens modèles de chauffe-eau, les déperditions de chaleur au niveau des parois peuvent être importantes. Deux solutions s’offrent à vous pour réaliser des économies d’énergie. La première consiste à investir dans un chauffe-eau électrique basse consommation. La seconde est d’ajouter une fine couche d’isolant autour de votre appareil. 

Image
Régler la température de ses appareils électriques

Comment bien choisir son chauffe-eau pour économiser de l’énergie ?

Bien choisir la capacité de son chauffe-eau

Le chauffe-eau consomme de l’énergie pour maintenir la température constante dans le ballon d’eau chaude. Pour réaliser des économies, il est donc essentiel de choisir un modèle dont la capacité est adaptée à la taille de votre ménage et à vos besoins. 

Quelles capacités selon le nombre de personnes dans le foyer ? Voici une estimation de la consommation d’eau par jour en fonction de la composition du ménage : 

  • 1 adulte : 50 litres ;
  • 1 adulte + 1 enfant : 75 litres ;
  • 2 adultes : 100 litres ;
  • 2 adultes + 1 enfant : 150 litres ;
  • 2 adultes + 2 enfants : 200 litres ;
  • 2 adultes + 3 enfants : 250 litres.

Voici quelques repères pour vous donner une idée de la consommation du chauffe-eau par poste : 

  • prendre un bain : 135 litres ;
  • prendre une douche : 40 litres ;
  • faire la vaisselle : 25 à 30 litres ;
  • se laver les mains : 3 litres.

Le chauffe-eau sert également à envoyer l’eau chaude dans les radiateurs. Si vous disposez d’un autre moyen de chauffage, il faut en tenir compte dans le calcul de la capacité idéale. Plus le chauffe-eau est grand, plus les pertes d’énergie sont importantes en cas de non-utilisation. Ni trop petit ni trop grand, le chauffe-eau doit vous fournir le confort nécessaire sans trop consommer. 

Acquérir un chauffe-eau basse consommation

Onéreux à l’achat, le chauffe-eau électrique basse consommation représente un réel investissement sur le long terme. Si votre système actuel est usé et que le montant de votre facture d’électricité ne cesse d’augmenter, il est peut-être temps de changer de dispositif. Économiques au niveau de leur mode de fonctionnement, les appareils de nouvelle génération sont également écologiques. Chauffe-eau au gaz, thermodynamique, solaire… Le choix est vaste.

En conclusion

Chauffe-eau, électricité ou encore isolation, en adoptant de nouvelles habitudes et en vous équipant d’appareils performants, vous pouvez considérablement améliorer le rendement énergétique de votre habitation sans pour autant devenir un adepte des bains glacés !