Image
Profitez de la douceur du chauffage au gaz

Comment bien choisir son chauffage d’appoint au gaz ?

Un chauffage d’appoint au gaz est en général de taille modeste et équipé de roulettes, ce qui permet de le déplacer d’une pièce à l’autre en fonction des besoins. Cet appareil de chauffage utilise du gaz butane en bouteille pour générer la chaleur. La bouteille se place à l’intérieur du radiateur ou derrière celui-ci, les deux éléments étant raccordés par un tuyau normé.

Le chauffage au gaz s’utilise en intérieur avec des appareils à infrableu, à infrarouge ou à catalyse. En extérieur, pour chauffer ponctuellement un chantier ou une terrasse, on utilise plutôt un brasero, un appareil équipé d’un ventilateur d’air chaud, voire un parasol chauffant.

On trouve des modèles de chauffage d’appoint au gaz affichant des puissances allant de 1000 et 3000 watts. Il faut compter autour de 100 watts par m² pour chauffer une pièce de manière confortable. Une chambre d’une dizaine de m² peut être chauffée avec un appareil de 1000 watts, alors qu’une puissance de 3000 watts est nécessaire pour un salon de 30 m², dans une maison ou un appartement correctement isolé. Avant de procéder à l’achat d’un chauffage d’appoint au gaz, il faut donc prendre en compte la superficie de la pièce à chauffer pour sélectionner un appareil de puissance adaptée. La qualité de l’isolation du logement doit également être considérée lors de votre choix.

Quel est le prix d’un chauffage d’appoint au gaz et le coût de sa consommation ?

Le chauffage d’appoint au gaz est généralement légèrement plus onéreux à l’achat que son homologue fonctionnant à l’électricité. Ce surcoût est néanmoins rapidement récupérable à l’usage du fait du moindre coût du gaz en bouteille et du confort thermique qu’il procure. Il faut en général compter moins de 100 € pour ce type d’appareil, soit un peu plus qu’un chauffage d’appoint électrique, mais moins qu’un radiateur fixe.

Le chauffage d’appoint au gaz est alimenté par une bouteille de butane de 6 kg, 10 kg ou 13 kg pour les plus gros modèles. Sa consommation est en moyenne de 250 grammes de butane par heure de fonctionnement : une bouteille de 10 kg garantit ainsi autour de 40 heures de chauffage. Ce chiffre varie en fonction des radiateurs et de la puissance à laquelle vous les réglez.

Il existe également des modèles utilisant des bouteilles de gaz de 6 kg. Moins lourds et équipés de roulettes assez pratiques, ils représentent une solution intéressante pour un chauffage d’appoint destiné à passer de pièce en pièce.

Dans quels cas utiliser un chauffage d’appoint au gaz ?

Le chauffage d’appoint au gaz est souvent utilisé en complément d’un système de chauffage central ou d’une cheminée. Il peut convenir pour chauffer une pièce isolée, voire un petit studio. On peut s’en servir de manière ponctuelle pour réchauffer un espace non isolé comme un garage, et occasionnellement pour des besoins de chantiers en extérieur.

Il a l’avantage d’être mobile, donc de pouvoir être installé selon le besoin du moment, dans une pièce ou l’autre du logement. Attention néanmoins à ne pas le déplacer en cours de fonctionnement ou quand il est encore chaud.

Le chauffage d’appoint au gaz trouvera aussi sa place pendant vos vacances dans un mobil-home, sur la route ou au camping. C’est également un allié de choix dans le jardin lorsque la soirée est un peu fraîche.

Quel type de chauffage d’appoint au gaz est adapté à vos besoins à l’intérieur du logement ?

Il existe sur le marché trois types de chauffages d’appoint au gaz pour l’intérieur du logement : le chauffage à catalyse, celui à infrableu et celui à infrarouge.

Le chauffage à catalyse

Le chauffage à catalyse consiste en une combustion du gaz butane à basse température. Il offre une grande autonomie et diffuse la chaleur à travers la pièce de manière homogène. Son principal avantage, c’est de fonctionner sans flamme, donc sans émission de monoxyde de carbone (CO) : à privilégier pour une pièce peu aérée, bien qu’une ventilation minimum soit indispensable compte tenu des émissions de CO2 de ce type d’appareil.

Le chauffage infrableu

Le chauffage infrableu est un appareil équipé d’un brûleur en inox percé de petits trous, calibrés de sorte à produire des flammes bleues. Ce type de chauffage d’appoint au gaz diffuse une chaleur instantanée dès son allumage, et offre une bonne répartition de la chaleur dans la pièce par effet de rayonnement ou de convection.

L’appareil doit être entretenu et vérifié par un professionnel de manière régulière ; pour une sécurité optimale, l’installation d’un détecteur de monoxyde de carbone à proximité est essentielle.

Le chauffage infrarouge

Le chauffage infrarouge est constitué d’une brique en céramique réfractaire percée de trous : cette dernière va permettre de délivrer une chaleur douce et homogène. Son principal avantage par rapport aux autres solutions est de ne pas assécher l’air. Cela s’avère bien plus confortable et plus sain, notamment en cas de problèmes respiratoires, d’allergies, ou pour les personnes âgées et les nourrissons.

Quel chauffage d’appoint au gaz pour l’extérieur ?

Il existe également des modèles adaptés pour une utilisation à l’extérieur du logement :

Les braseros

Le brasero est souvent utilisé dans le cadre de chantiers et de travaux en extérieur, les journées de grand froid : pour le travailleur, cet appareil apporte un réel réconfort. Il fonctionne à l’aide d’une résistance chauffée, dont la chaleur est propulsée par l’intermédiaire d’un ventilateur. Il a l’avantage de monter très vite en température : on l’utilise parfois comme un « sèche-cheveux » géant pour sécher rapidement des matériaux de construction. Hors de ce cadre, il ne constitue pas réellement une solution envisageable pour chauffer les pièces d’un logement compte tenu de sa consommation énergétique élevée.

Les parasols chauffants

Mais pour profiter du jardin en soirée sans attendre l’été, un brasero n’est pas l’appareil le mieux adapté pour recevoir vos invités : le parasol chauffant est alors le favori des foules. Son design moderne évoque les terrasses de café, et il allie confort et autonomie à un format pratique. Pour limiter l’impact sur le climat de ce type d’appareil, veillez de préférence à ne l’utiliser que de manière ponctuelle.

Quels sont les avantages et les inconvénients du chauffage d’appoint au gaz ?

Le chauffage d’appoint au gaz est un appareil autonome qui ne nécessite pas la réalisation de travaux lors de son installation : vous n’aurez pas à le relier au réseau électrique ou à percer vos murs.

Autre avantage : le chauffage d’appoint au gaz diffuse une chaleur douce et sans à-coups, plus homogène dans l’espace et dans le temps. Certains appareils munis de briques réfractaires conservent la chaleur assez longtemps après leur arrêt, prolongeant la diffusion de la chaleur sans consommation d’énergie supplémentaire.

Enfin, un élément important à son actif, le chauffage d’appoint au gaz est un appareil plutôt économe si on le compare à d’autres solutions telles que les radiateurs électriques, le gaz restant un combustible bon marché.

On rencontre néanmoins un inconvénient majeur sur certains modèles de chauffage d’appoint au gaz : ces appareils ont tendance à assécher l’atmosphère de la pièce. Cette déshumidification rapide de l’air peut provoquer des problèmes de confort et de santé, tels que l’assèchement des voies respiratoires, l’apparition de maux de tête ou de toux. Un simple humidificateur d’air peut pallier efficacement ce phénomène. Par ailleurs, le souci se pose bien moins avec un chauffage d’appoint de type infrarouge. Il est enfin essentiel que votre chauffage d’appoint au gaz soit installé dans une pièce suffisamment ventilée pour éviter la concentration des émanations de monoxyde de carbone.

En conclusion

Le chauffage d’appoint au gaz, qu’il soit à infrableu, infrarouge ou catalyse, représente une solution efficace et simple pour chauffer une pièce éloignée des autres, un studio de taille modeste ou une dépendance peu isolée comme un garage ou un atelier. Utilisé à bon escient, il permet de générer des économies d’énergie tout en offrant un confort thermique des plus appréciables. 

Enfin, notez que certains modèles de chauffages d’appoint au gaz utilisent également l’électricité : un atout majeur leur permettant de continuer à fonctionner quand la réserve de gaz est épuisée. Une fonction qui tombe appoint nommé !