Image
L'isolation des combles perdus par un technicien

Pourquoi maîtriser l’étanchéité des combles perdus ?

Maîtriser l’étanchéité des combles perdus vous aide à optimiser l’isolation de votre logement. Qu’il s’agisse de construction neuve ou de rénovation, étancher les combles perdus permet d’éliminer une grande partie des fuites d’air responsables des déperditions de chaleur, même lorsque la maison est bien isolée et bien ventilée. En pratique, une bonne étanchéité à l’air représente un gain de 16 à 20 kWh/m²/an sur la facture de chauffage, un confort accru au quotidien et une meilleure ventilation, préservant ainsi des moisissures et de polluants extérieurs à l’origine de nombreuses allergies et de problèmes d’asthme.

L’étanchéité à l’air des combles perdus en construction neuve

Dans une construction neuve, l’étanchéité à l’air des combles perdus s’envisage de plusieurs façons. Conformément aux exigences du Cahier des Prescriptions Techniques (CPT) 3560, la pose d’un écran de sous-toiture HPV (Hautement Perméable à la Vapeur d’eau) doit être prévue. Son point fort ? Résistant à l’eau, il participe à l’étanchéité des combles perdus en permettant l’évacuation de la vapeur vers l’extérieur. Tout risque de condensation étant ainsi écarté, la performance des isolants thermiques est maintenue à long terme et la pérennité des structures est optimisée.

Si le plancher du comble perdu n’est pas étanche à l’air, une membrane d’étanchéité doit compléter le dispositif. Posée du côté chauffé, entre l’isolant et le plancher, elle régule le transit de vapeur entre l’habitat et le comble.

Selon le DTU 45.11, la pose d’une membrane est nécessaire dans les cas suivants :

  • si le plancher du comble perdu est en bois (type lambris)
  • si la couverture est en bardeaux bitumés
  • si le logement est soumis à un climat très froid. 

Une isolation des combles de qualité et l’adoption des bons gestes quotidiens, vous permettent de réaliser d’appréciables économies sur vos factures d’énergie, sans empiéter sur votre confort.

Comment maîtriser l’étanchéité à l’air des combles perdus en rénovation ?

Pour améliorer la performance énergétique de votre maison, il est recommandé de se pencher sur le niveau d’étanchéité des combles perdus avant de lancer les travaux de rénovation thermique.

Dans un premier temps, il faut s’assurer que l’isolant sélectionné sera installé dans un environnement sec (en milieu humide, l’isolant perd son efficacité) et exempt de flux d’air. Afin de répondre à ces deux critères, la maîtrise de l’étanchéité à l’air des combles perdus s’avère indispensable. Si le plancher du comble perdu n’est pas jugé étanche, une membrane d’étanchéité sera étalée au sol et servira de socle à l’isolant. Une membrane d’étanchéité peut être nécessaire dans les cas suivants :

  • plancher en bois léger
  • plancher à ossature métallique et plaques de plâtre vieillissant ou percé
  • dalle béton percée pour le passage de conduits ou de gaines non étanches.

Pour réaliser l’isolation de vos combles perdus dans les règles de l’art et bénéficier des aides financières accordées dans le cadre des travaux de rénovation énergétique, la meilleure décision consiste à faire appel à un professionnel certifié RGE qui saura vous garantir des résultats optimaux.

Image
Les combles d'une maison avant l'isolation

Les aides pour financer les travaux d’étanchéité des combles perdus

Plusieurs subventions et primes accordées par l’état peuvent vous aider à financer vos travaux d’isolation et d’étanchéité des combles perdus

Les Certificats d’Économies d’Énergie et la prime « Coup de pouce Isolation »

Versée dans le cadre du dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), la prime « Coup de pouce Isolation » ouvre droit à des subventions diminuant le reste à charge lors des travaux d’isolation. Ce dispositif géré par les fournisseurs d’énergie permet un gain de 10 à 20 euros par m² d’isolant posé. Pour être éligibles, les travaux doivent être réalisés par une entreprise RGE dans l’habitation principale ou la résidence secondaire du bénéficiaire.

L’éco-PTZ

L’éco-PTZ peut vous aider à financer vos travaux d’isolation et d’étanchéité des combles perdus sans avance de trésorerie, sans intérêts et sans condition de ressources. Ce prêt à taux zéro est destiné aux propriétaires occupants ou bailleurs désirant entreprendre des travaux de rénovation énergétique listés dans sept catégories allant de l’isolation performante de la toiture jusqu’à l’installation ou le remplacement du système de chauffage, ou d’une production d’eau chaude sanitaire. 

Les montants maximums de l’éco-PTZ sont :

  • 15 000 euros pour la réalisation d’une seule action
  • 25 000 euros pour la réalisation d’un bouquet de 2 travaux
  • 30 000 euros pour la réalisation d’un bouquet de 3 travaux. 

Les travaux doivent être effectués par un professionnel RGE.

La TVA abaissée à 5,5 %

En faisant appel à une entreprise certifiée RGE pour vos travaux d’étanchéité des combles perdus, vous pouvez bénéficier d’une TVA abaissée à 5,5 % pour votre habitation principale ou votre résidence secondaire. Les propriétaires, les locataires et les occupants à titre gratuit peuvent y prétendre. 
Les CEE des fournisseurs d’énergie, l’éco-PTZ et la TVA à taux réduit de 5,5 % sont cumulables.

Alors ? Comblés ?