Image
La laine soufflée pour l'isolation des combles perdus

La laine de verre soufflée est-elle la meilleure isolation pour les combles ?

Choisir le meilleur isolant pour ses combles est indispensable pour bénéficier de bonnes performances thermiques et acoustiques. Il existe plusieurs méthodes pour l’isolation des combles par l’intérieur : l’isolation en rouleaux ou par soufflement. La laine de verre soufflée est employée par de nombreux Français qui souhaitent isoler leurs combles par la technique du soufflage, que ce soit dans le cadre de travaux de rénovation énergétique ou lors d’une construction neuve. Mais pourquoi ce matériau isolant connait-il un vif succès ? La laine de verre soufflée est-elle le meilleur isolant ? Pour le savoir, découvrez notre comparatif des isolants thermiques.

La laine de verre soufflée pour une isolation des combles par soufflement

Qu’est-ce que la laine de verre ?

Idéale pour isoler les combles perdus, la laine de verre est un matériau fabriqué à partir de sable et de verre recyclé. Soigneusement mélangées, ces matières premières sont alors enfournées. C’est l’étape de la fusion. Vient ensuite le fibrage, où les fibres s’enchevêtrent pour former une sorte de matelas. 
La laine de verre se présente sous la forme de rouleaux, de panneaux, mais aussi de flocons. Disponibles en vrac, ce sont ces derniers qui sont utilisés pour l’isolation des combles par soufflement. Quant à l’isolation en rouleaux, elle est idéale pour le sol.

Les performances de la laine de verre soufflée

Utilisée pour l’isolation thermique et acoustique des bâtiments, la laine de verre soufflée fait partie de la catégorie des laines minérales, à l’instar de la laine de roche. Pourquoi est-ce le matériau le plus fréquemment employé pour l’isolation des combles par soufflement ? En premier lieu, pour son rapport qualité/prix/performances. 

Idéale pour préserver la chaleur dans l’habitation en hiver, la laine de verre possède également d’autres qualités : 

  • Elle est incombustible : grâce à sa conception mêlant sable et verre recyclé, des matériaux eux-mêmes incombustibles, la laine de verre résiste au feu.
  • Elle n’absorbe pas l’humidité : si elle est mouillée, il suffit de la laisser sécher naturellement pour qu’elle retrouve ses propriétés isolantes.

Offrant également une bonne isolation acoustique, elle convient aussi pour l’isolation des combles aménagés.

Enfin, la laine de verre offre un rapport qualité prix imbattable. Disponible à un prix compris entre environ 3 et 10 €/m², c’est l’un des isolants les moins chers du marché. 

Les isolants biosourcés : une alternative à la laine de verre soufflée

Malgré ses avantages, la laine de verre soufflée manque de confort durant l’été et perd du terrain face à d’autres types d’isolants plus respectueux de l’environnement, comme les isolants biosourcés.

Performants, mais plus chers que la laine de verre soufflée, les isolants biosourcés offrent une bonne alternative. Idéals dans les combles pour un confort optimal été comme hiver, ils sont de plusieurs types : 

  • d’origine végétale, comme la laine de bois, la laine de chanvre, la laine de lin…
  • d’origine animale, comme la laine de mouton et les plumes d’oie
  • issus du recyclage, comme l’ouate de cellulose.

L’ouate est l’un des isolants les plus populaires. Fabriquée à partir de papiers ou journaux recyclés, l’ouate offre en effet un bon rapport performance/prix. Ses caractéristiques, son impact réduit sur l’environnement et le grand confort qu’elle offre en été la rendent de plus en plus populaire, au point de détrôner progressivement la laine de verre. 

Écologique, ce matériau offre un pouvoir isolant comparable à celui de la laine de verre. Côté prix, il faut en général compter une vingtaine d’euros par mètre carré.

Image
La mesure de l'épaisseur de la couche d'isolant est importante

Comment choisir le meilleur isolant pour ses combles ?

Faut-il donc privilégier les isolants biosourcés à la laine de verre soufflée pour ses combles ? Ou, pour poser la question d’une autre manière : existe-t-il un isolant pour combles qui se démarque à tout point de vue ? La réponse est non. Le choix d’un isolant dépend de plusieurs critères, dont votre budget, le type d’isolation ou encore la nature de vos combles : 

  • La qualité d’isolation recherchée : plus la couche est épaisse, plus l’isolation est performante. Pour isoler des combles perdus et avoir chaud en hiver, vous pouvez donc placer un isolant en couche épaisse. Peu importe que vous perdiez des mètres carrés, puisque le comble perdu n’a pas pour vocation de servir de pièce. Dans des combles aménagés, mieux vaut privilégier un isolant fin et performant pour ne pas perdre de surface.
  • Le prix : c’est là que la laine de verre détrône tous les autres types d’isolants. 
  • Le bilan environnemental : les isolants biosourcés tirent leur épingle du jeu, de la ouate de cellulose à la laine de mouton, en passant par le liège isolant.
  • La facilité de pose : facile à découper, la laine de verre n’est pas toujours la plus simple à poser. Si vous optez malgré tout pour de la laine de verre, portez des lunettes et un masque, car elle peut irriter la peau et les poumons.

Quel que soit votre projet, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour obtenir un devis isolation précis et bénéficier de conseils avisés. C’est aussi l’assurance d’une pose réussie ! Vous pourrez en outre obtenir des primes et réductions. Quels que soient votre budget et vos projets, ces dernières devraient vous combler !