Image
Les prix de l'énergie sont parfois complexes à comprendre

Quelles différences y a-t-il entre les offres à tarif fixe et les offres à tarif indexé ?

Avec la disparition annoncée du tarif règlementé du gaz naturel, les offres d’énergie se répartissent entre tarif indexé et tarif fixe. Le premier évolue en fonction des prix du marché, à la hausse comme à la baisse, tandis que le second représente l’avantage d’un budget énergie constant pendant toute la durée de votre engagement. Pour quel type de contrat faut-il opter ? Dans quels cas serez-vous gagnant ? Cet article vous propose de comparer les deux systèmes pour que vous puissiez y voir plus clair et faire le meilleur choix pour votre habitation.

Les différents types de tarifs : fixes et indexés

Il existe deux types principaux de contrats d’énergie : 

  • les tarifs fixes, dont le prix reste fixe (vous l’aurez compris…) pendant toute la durée du contrat ;
  • les tarifs indexés, dont le prix varie en fonction des tarifs réglementés. La plupart du temps, il s’agit d’une offre présentant une économie de x % par rapport au tarif de base. 
  • Et parce que rien n’est jamais simple dans la vie, il faut également mentionner le tarif réglementé du gaz. Jusqu’en 2019, le fournisseur historique de gaz pouvait proposer un contrat à tarif réglementé, c’est-à-dire défini directement par une entité du ministère de l’Économie. La fin de ce type de contrat, jugé non conforme au droit européen, a été annoncée pour juillet 2023. Les 4 millions de Français qui en avaient souscrit un devront donc changer de fournisseur de gaz ou d’énergie d’ici là et choisir entre tarif fixe et tarif indexé

Définition d’un tarif fixe : l’assurance d’un budget énergie stable

Dans un contrat à tarif fixe, vous payez chaque mois la somme convenue au moment de la signature, quelles que soient les circonstances, que le prix de l’énergie baisse ou qu’il monte. La régularité de la facture est un atout pour certains, qui considèrent que les tarifs ont bien plus tendance à grimper qu’à descendre. C’est aussi l’assurance de ne pas découvrir de mauvaises surprises pendant toute la durée du contrat, de 1 à 2 ans généralement. Vous n’avez pas à vous préoccuper de votre offre d’énergie puisqu’elle restera identique plusieurs années de suite.

Le cas des augmentations de taxe

Attention cependant, les contrats à tarif fixe vous protègent des variations de prix au niveau du kilowatt/heure, mais pas d’éventuelles majorations de taxes (ou d’autres contributions) décidées par l’État, ni d’une éventuelle augmentation du prix de l’abonnement. Ce sont les seuls cas où vous pourriez bel et bien voir votre facture repartir à la hausse !

Définition d’un tarif indexé : des économies immédiates

Au contraire d’un tarif fixe, un tarif indexé est par définition un tarif variable. Il est calculé sur la base d’un prix de référence (jusqu’à présent nommé tarif réglementé) et adapté régulièrement en fonction des variations de ce prix. Les calculs sont mis à jour 2 à 3 fois par an pour l’électricité et tous les mois pour le gaz.

La plupart des fournisseurs d’énergie proposent un prix dégressif par rapport au tarif de référence, généralement présenté sous la forme d’un pourcentage. Certains, par exemple, peuvent vous fournir de l’électricité ou du gaz à un prix 10 % inférieur à celui établi par le fournisseur historique, sans engagement. 

Les baisses de tarifs indexés sont-elles fréquentes ?

La situation varie selon le type d’énergie. Du côté de l’électricité, la tendance est à la hausse depuis plusieurs années. Les conditions d’approvisionnement en électricité sont très stables, ce qui évite les phénomènes de spéculation sur ce marché.

Du côté du gaz, les baisses sont plutôt courantes, si l’on regarde les statistiques sur plusieurs années. En 2019, par exemple, le prix du gaz n’a fait que chuter, la diminution atteignant même -6,7 % au mois de juin. En 2018, en revanche, les prix avaient grimpé de près de 14 %. Cette année-là, les personnes ayant souscrit un tarif fixe avaient été particulièrement bien inspirées !

Prix fixe ou indexé, quel est le moins cher ?

Voilà bien une question compliquée… À première vue, le prix indexé revient moins cher que le prix fixe. En effet, la réduction accordée par votre fournisseur d’énergie permet de faire baisser la note globale. Cependant, rien ne vous assure que ce soit encore le cas à la prochaine évaluation. Tout va dépendre du tarif réglementé et de son évolution. 

D’une manière générale, on peut considérer que les offres indexées sont plus intéressantes à court terme, car elles donnent l’occasion de faire des économies dès la souscription du contrat. Les offres fixes se révèlent plus rentables à long terme, puisque les prix de l’énergie sont plus souvent réévalués à la hausse qu’à la baisse. 

Rassurez-vous cependant, les variations de tarifs d’un mois à l’autre dépassent rarement quelques centimes. 

Puis-je changer de contrat à prix fixe ou à prix indexé quand je le souhaite ?

Oui, bien sûr ! Que vous ayez opté pour un contrat à prix fixe ou à prix indexé, vous pouvez changer d’offre quand vous le souhaitez. Les tarifs fixes engagent le fournisseur d’énergie et non le consommateur. Rappelons également qu’une modification de contrat d’énergie est sans frais et sans contrainte. Vous conservez votre compteur et vos habitudes, seule votre facture évolue.

Si vous avez d’autres questions, vous pouvez contacter votre fournisseur de gaz actuel. Vous pouvez aussi utiliser un outil de simulation pour voir dès maintenant les économies que vous pourriez faire en optant pour un nouveau contrat de gaz ou d’électricité ! Pensez surtout, au moment de faire votre choix, à garder l’esprit ouvert. Ne partez pas avec des idées fixes sur le tarif indexé, ou au contraire, avec la volonté de mettre le tarif fixe à l’index !