Image
Que sont les kilowattheures ?

Combien coûte un kilowattheure ?

Le kilowattheure (ou kWh) est l’unité la plus importante sur votre facture. C’est elle qui vous indique la quantité d’énergie que consomme chacun de vos appareils. En analysant plus en détail cette donnée, nous pouvons déduire de nombreux éléments, comme le tarif que vous allez payer chaque mois ou votre profil de consommateur. Voyons plus en détail comment calculer le prix d’un kilowattheure en euros et comment vous pouvez faire des économies facilement en changeant de fournisseur d’énergie.

Combien coûte un kilowattheure ?

Vous êtes nombreux à vous demander combien coûte un kilowattheure en euros, mais il n’y a pas de réponse absolue à cette question. Son prix dépend de différents paramètres, comme le fournisseur d’énergie que vous avez choisi, votre contrat de fourniture d’énergie, vos options, votre compteur ou encore le type d’électricité que vous utilisez.

Ce que nous pouvons vous indiquer, en revanche, c’est qu’il existe un tarif réglementé de l’électricité, qui correspond au tarif Bleu du fournisseur d’électricité historique EDF. Au 1er juin 2020, le prix d’un kilowattheure au tarif réglementé s’élève à 0,1546 € pour les petits compteurs et 0,1587 € pour les compteurs à partir de 9 kVa. Il s’agit là uniquement du prix de l’énergie consommée, auquel il faut ajouter le coût de l’abonnement pour obtenir le tarif total d’électricité. 

En optant pour un fournisseur d’énergie moins cher vous pouvez faire baisser votre facture, sans rien changer à vos habitudes, sans avoir de travaux à prévoir et sans changement de compteur. Les différentes formalités sont effectuées par votre nouveau fournisseur d’énergie, sans contrainte de votre part.

Comment est établi le prix de l’électricité ?

Le prix de l’électricité que vous voyez inscrit sur votre facture est établi en fonction de différents éléments :

Le prix du kilowattheure

Comme nous vous l’indiquions précédemment, il dépend de différents paramètres, comme le compteur choisi et les options de votre contrat. De manière générale, le prix du kilowattheure en euros est compris entre le tarif réglementé de l’électricité (prix de base défini par l’État) et un tarif négocié par votre fournisseur d’énergie. Chez Butagaz, vous bénéficiez automatiquement d’une réduction de 5 % sur le tarif réglementé.

Le prix de l’abonnement

Lorsque vous souscrivez un contrat de fourniture d’électricité auprès d’une société, vous vous engagez à payer un abonnement, en plus de votre consommation. Il s’agit de la partie fixe de votre facture, qui ne varie pas en fonction de la quantité d’énergie consommée, seulement de la puissance du compteur souscrite. Pour un compteur de 3 kVA, l’abonnement de base s’élèvera à environ 100 € par an. Pour un compteur de 6 kVA, le plus courant en France, ce chiffre grimpe à 121 € en moyenne. Et pour un compteur très grande puissance de 36 kVA, il peut même atteindre les 355 €.

Les taxes et autres contributions

Différentes taxes et contributions au service public d’électricité se retrouvent sur votre facture et peuvent atteindre 30 % du montant total. On retrouve notamment la TVA, les Taxes sur la Consommation Finale d’Électricité (TCFE), la Contribution au Service Public de l’Électricité (CSPE), la Contribution Tarifaire d’Acheminement (CTA) et les Tarifs d’Utilisation des Réseaux Publics d’Électricité (TURPE). Pour l’État, ces différentes taxes servent essentiellement à assurer une couverture homogène du pays en répartissant les coûts importants dans certaines régions plus difficiles d’accès sur tous les consommateurs.

Comment calculer les kilowattheures ?

Un kilowattheure est une tout simplement une unité d’énergie qui désigne la quantité d’électricité consommée (en kilowatts), sur une période donnée d’une heure. C’est une bonne manière de comparer différents appareils entre eux afin de déterminer leurs performances énergétiques et leur consommation relative.

Pour savoir comment calculer les kilowattheures consommés par un appareil donné, il suffit d’appliquer une simple formule : ([puissance appareil en watts]/1000) * [nombre d’heures d’utilisation par jour] * [nombre de jours d’utilisation dans l’année]. 

Prenons l’exemple d’un réfrigérateur de classe énergétique A+, qui reste allumé 24 h/24 et qui consomme 40 Watts par heure. Dans ce cas, nous obtenons donc (40/1000)*24*365 = 350,4 kWh. Votre réfrigérateur consomme 350,4 kWh par an. 

Dans le cas d’un appareil que l’on n’utilise que quelques minutes par semaine, comme un aspirateur, le calcul est un peu plus compliqué. Pour un appareil d’une puissance de 2000 Watts que l’on utiliserait environ 2 heures par semaine, on obtient : (2000/1000)*2*104 = 416 kWh.

Pour rendre le choix des consommateurs plus facile, de nombreuses marques d’électroménager affichent clairement la consommation annuelle en kilowattheures sur l’étiquette de leurs appareils. N’hésitez pas à les comparer attentivement avant l’achat pour faire des économies d’énergie et préserver l’environnement au quotidien. Vous pouvez également vous fier aux étiquettes énergie ou, si vous n’avez pas envie de vous livrer à des calculs compliqués, privilégier tout simplement les appareils de classe énergétique A+ et supérieure.

Image
Calculer sa consommation d'énergie et les économies possibles

Comment convertir les kilowattheures en euros ?

Une fois que vous savez ce que consomment vos appareils de manière annuelle, vous pouvez également calculer l’énergie consommée en euros, en multipliant la consommation par le prix d’un kilowattheure. Reprenons nos exemples précédents :

Pour notre réfrigérateur, qui consomme 350,4 kWh par an. On peut alors compter 350,4*0,1546 = 54,17184‬. Son fonctionnement vous coûtera environ 54 € par an.

Pour notre aspirateur, qui consomme 416 kWh par an. On peut alors compter 416*0,1546 = 64,3136‬. Son fonctionnement vous coûtera environ 64 € par an.

De cette manière, vous pouvez calculer la consommation de chacun de vos appareils et faire la chasse aux kilowattheures perdus.

Le système « heures creuses/heures pleines » est-il vraiment rentable ?

Tout dépend de vos habitudes de consommation et du contrat d’énergie que vous avez souscrit. Pour être avantageuse, votre facturation doit refléter votre manière de vivre. Si vous pouvez programmer vos cycles de machines à laver et lave-vaisselle pendant les heures creuses, ou si vous aimez vivre la nuit, c’est un système très efficace pour faire baisser votre facture d’électricité.

Cependant, utiliser ses appareils la nuit n’est pas toujours pratique. Notamment s’ils ont la mauvaise habitude de réveiller toute la maison ou de faire vibrer la moitié de l’immeuble… Dans ce cas, mieux vaut opter pour un contrat avec un tarif négocié identique toutes les heures de la journée. De manière générale, on considère que l’option « heures creuses » est surtout rentable pour les logements entièrement électriques (chauffage et eau chaude).

Vous cherchez à réduire votre consommation énergétique dans une optique de préservation de l’environnement ? Pourquoi ne pas opter pour un contrat d’électricité verte.