Image
Les avantages du chauffage d'appoint électrique

Chauffage d'appoint économique : comment bien choisir ?

Un chauffage d’appoint arrive toujours à point nommé lorsque le thermomètre affiche soudain quelques degrés – voire beaucoup – de moins. Mais, si la température augmente à l’intérieur du foyer, la facture énergétique aussi. Pour rester au chaud tout en maîtrisant vos dépenses, mieux vaut se tourner vers un chauffage d’appoint économique. Comment le choisir ? Voici quelques pistes. 

Pourquoi recourir à un chauffage d’appoint économique ?

Les logements possèdent en général, une source de chauffage fonctionnant au gaz, à l’électricité, au bois ou au fioul. Elle prend la forme d’un chauffage central composé d’une chaudière associée à un réseau de diffuseurs (radiateurs ou parquet chauffant). Et voilà votre habitation bien chauffée pour passer l’hiver. Le chauffage d’appoint économique vient compléter cette installation.

Pour affronter les intersaisons

Nous ne parlons pas de football ici, mais bien de ces périodes entre la fin de l’automne, le début du printemps et l’hiver. Même si le froid reste supportable, il se fait parfois mordant. Pour éviter de mettre en marche le chauffage central, on allume le chauffage d’appoint. Il chauffe la pièce où l’on grelotte et uniquement celle-ci.

Pour faire face à une baisse subite des températures

Chaque année, au moins une vague de froid passe par l’Europe. Pour supporter ces quelques jours de grand froid, le chauffage d’appoint vient à la rescousse et apporte un supplément de chaleur.

Pour chauffer une petite surface

Certains immeubles ne possèdent pas de chauffage central collectif et les studios ou petits appartements qu’ils hébergent restent froids en hiver sauf s’ils possèdent un chauffage d’appoint économique.

Pour cibler une pièce précise

Se geler en sortant de sa douche chaude ? Se forcer à faire la grasse matinée parce qu’il fait trop froid pour sortir de son lit, et arriver en retard au travail ? Utiliser un chauffage d’appoint supprime ces désagréments. 

Pour pallier l’absence d’un chauffage central

Un garage, une véranda, un espace aménagé sous les combles forment autant de lieux où le chauffage central se trouve aux abonnés absents. De même une résidence secondaire s’en trouve généralement dépourvue. Le chauffage d’appoint endosse son costume de chevalier blanc et réchauffe l’atmosphère. 

Comment reconnaître un chauffage d’appoint basse consommation

Le chauffage d’appoint basse consommation permet de faire des économies tout en améliorant son bien-être. Appareil mobile sauf lorsqu’il utilise le bois comme source d’énergie, il possède généralement des roulettes ou se transporte facilement. Plusieurs critères caractérisent un chauffage d’appoint économique.

  • Il monte rapidement en température. Pour prendre une douche et prendre soin de soi dans une salle de bain à bonne température, il apparaît plus intéressant de se tourner vers un appareil qui produit de la chaleur rapidement. 
  • Il accumule de la chaleur. C’est peut-être l’une des seules situations où savoir que faire le plein de calories peut favoriser notre bien-être. Grâce aux matériaux qui le constituent, l’appareil emmagasine la chaleur et la restitue lentement. Résultat, même à l’arrêt, la pièce reste plus chaude plus longtemps. 
  • Il diffuse des calories de façon homogène. Quel que soit l’endroit où l’on se trouve dans la pièce, on ressent une sensation de chaleur. 
  • Il possède un thermostat qui permet de réguler la température diffusée. On évite ainsi la surchauffe et les dépenses énergétiques qui l’accompagnent.
  • Il fonctionne grâce à une énergie bon marché. Le chauffage d’appoint peut faire appel au bois, au gaz, à l’électricité ou au fioul.
  • Il est fait pour la pièce où il doit fonctionner. Un chauffage d’appoint trop puissant pour une petite surface conduit à gaspiller de l’énergie.

Dans le meilleur des mondes, un chauffage d’appoint économique concentre l’ensemble de ces critères d’efficacité. Dans notre réalité, les appareils disponibles sur le marché n’en sont pas toujours capables. D’où l’intérêt de connaître les avantages et inconvénients des technologies et énergies qui existent avant de faire son choix. 

Image
Le chauffage d'appoint électrique

Le chauffage d’appoint électrique

Facile d’accès, l’électricité forme une des sources d’énergie les plus utilisées par les ménages français pour se chauffer ponctuellement. Les technologies et catégories d’appareils sont nombreuses et plus ou moins énergivores. Sachant que l’électricité se présente aussi comme la source d’énergie la plus chère pour les particuliers, il devient important de bien sélectionner son chauffage d’appoint électrique pour faire des économies. 

Le radiateur soufflant

Le mode de fonctionnement de cet appareil fait partie des plus simples. Une résistance produit de la chaleur qu’un ventilateur diffuse. Ce type de système a l’avantage de faire monter rapidement la température, mais ne conserve pas la chaleur. En termes de chauffage d’appoint économique, il ne présente un réel intérêt que pour la salle de bain où son utilisation reste courte. 

Le convecteur

Chambre, salle de séjour, bureau… le convecteur s’adapte à toutes les pièces du logement. Il produit rapidement des calories, mais leur diffusion paraît parfois un peu aléatoire. Une minuterie équipe souvent ces chauffages d’appoint pour réduire la consommation d’énergie. Leur puissance est à adapter en fonction de la taille de la pièce.

Le radiateur à bain d’huile

Lorsqu’on pense chauffage d’appoint économique et électrique, cette technologie est la première qui vient à l’esprit. Facilement reconnaissable avec ses lamelles verticales, il utilise le principe de l’inertie pour faire monter la température. Lorsqu’il arrête de fonctionner, la chaleur continue à se répandre doucement et la dépense énergétique est mieux maîtrisée. 

Le panneau rayonnant

Équipé d’un panneau qui diffuse un rayonnement infrarouge, il permet d’obtenir une chaleur plus homogène que celle produite par le convecteur.
Le chauffage d’appoint au gaz

Totalement indépendant, le chauffage d’appoint économique au gaz séduit par sa portabilité et sa facilité d’utilisation. Il ne demande pas ou peu de travaux d’installation. De plus, l’énergie brûlée est considérée comme propre et moins chère que l’électricité. Il produit rapidement une chaleur douce qui se diffuse de façon homogène et enveloppe la pièce. Chauffage d’appoint économique, il fonctionne grâce à une bouteille de gaz. Elle se dissimule sous le dispositif ou sur sa face arrière. Si l’appareil doit fonctionner à l’intérieur, seul le butane est autorisé. S’il fonctionne à l’extérieur, sur une terrasse, le butane et le propane peuvent être utilisés. Des technologies différentes composent la famille du chauffage d’appoint au gaz

Le poêle à gaz infrableu

Destiné à une utilisation intérieure, il s’agit du type de chauffage d’appoint au gaz qui se rencontre le plus souvent dans les logements. Rayonnement et convection sont ses outils préférés pour lutter contre le froid, et il produit de jolies flammes bleues.

Le poêle à gaz infrarouge

Il se présente comme la star des chauffages d’appoint économiques fonctionnant au gaz. Pourquoi ? Parce que grâce à des briques réfractaires, il retient les calories pour les diffuser tout doucement. De plus, il assèche peu l’air. Il se place dans une salle de séjour, voire dans une chambre. 

Le poêle à gaz à catalyse

Champion de la combustion à basse température et donc des économies de gaz, il possède un panneau en céramique permettant de diffuser la chaleur par rayonnement. Ce chauffage d’appoint au gaz se révèle un peu moins puissant que les autres systèmes et s’accorde donc très bien à des surfaces réduites.

Un chauffage d’appoint écologique : le chauffage au bois

Combustible le moins cher de l’offre énergétique, le bois est aussi valorisé pour ses qualités environnementales. Ressource renouvelable créant des emplois locaux et fournissant un bon rendement calorifique, le chauffage au bois peut produire moins de polluants que le fioul ou le pétrole surtout s’il est utilisé dans des appareils modernes. Ce chauffage d’appoint écologique brûle des bûches ou des pellets et contribue à créer un environnement chaleureux. Son inconvénient : il ne bouge pas et demande la présence d’un conduit d’évacuation des fumées. Plusieurs formes de chauffages d’appoint économiques au bois existent.

La cheminée 

Elle marque des points pour son aspect convivial et ses flammes. Mais la déperdition de chaleur provoquée par le foyer ouvert en fait un chauffage d’appoint peu économique. 

L’insert à cheminée

Placé dans le foyer d’une ancienne cheminée, il se veut plus écologique et économique que la cheminée. La chaleur produite est mieux diffusée dans la pièce et l’on bénéficie toujours de l’aspect chaleureux des flammes. 

Le poêle à bois ou à granulés

Performant, le poêle à bois ou à granulés se présente comme un chauffage d’appoint économique, esthétique et chaleureux. Il s’installe plutôt dans une pièce à vivre. Les modèles les plus récents font place à l’automatisation et à une meilleure régulation calorifique. 

Un mot sur le chauffage d’appoint au fioul

Ce système utilise une source d’énergie fossile et décriée pour son caractère polluant. Le chauffage au fioul est peut-être économique à l’achat, mais son installation nécessite un conduit d’évacuation des fumées. En plus de coûter à la planète, il présente des risques d’intoxication au monoxyde de carbone et le prix de cette énergie est destiné à augmenter. 

Quelle que soit l’énergie utilisée, il faut garder en tête que le chauffage d’appoint ne peut prendre la place d’un système de chauffage principal dans un logement classique. Après tout, le but est avant tout de réchauffer son logement sans pour autant faire flamber la facture !