Image
Comment faire des économies de chauffage ?

Chauffage au gaz : comment le choisir ?

Lorsque la température descend, il fait bon retrouver un intérieur bien chauffé. Le gaz combustible aide à créer cette atmosphère douillette et les utilisateurs français lui font confiance. Difficile en effet de résister à son aspect économique et son efficacité. Mais cette douce réalité à un prix : il faut d’abord faire son choix parmi les offres disponibles. Mais quel système de chauffage au gaz choisir ? Nous vous aidons à naviguer entre les options existantes. 

À qui s’adresse le chauffage au gaz ? 

Le gaz s’introduit dans les foyers français par le biais des canalisations du réseau de gaz naturel des villes.

Hors des centres urbains, il assure ses fonctions de cuisson et de chauffage sous forme de butane contenu dans des bouteilles ou sous forme de gaz de pétrole liquéfié (GPL) propane stocké dans une citerne. Cette variété de modes d’approvisionnement en fait une énergie facile d’accès aux habitants des grands centres urbains, petites villes, villages ou propriétés isolées. Autrement dit : le chauffage au gaz ne fait pas de jaloux et s’adresse à tous.

Les avantages du chauffage au gaz

Avec le chauffage au gaz, une multitude d’avantages s’offre aux usagers. Le premier se situe du côté du porte-monnaie. Le gaz est moins cher que l’électricité. Les avantages du chauffage au gaz se retrouvent aussi du côté environnemental. Énergie fossile, il est considéré comme peu polluant et peut être complémentaire de systèmes fonctionnant avec des énergies renouvelables. Le soleil peut se charger de chauffer l’eau chaude sanitaire et le gaz s’occupe de la température intérieure d’un logement par exemple.

Source d’énergie fiable, il permet à tout moment de bénéficier d’une source de chaleur douce et homogène. Les améliorations régulières apportées aux différents types de chauffage en font aussi des dispositifs performants et peu énergivores. De plus, chauffer son logement au gaz peut, sous certaines conditions, ouvrir droit à des aides de l’État.

La chaudière : un des types de chauffage au gaz les plus populaires

Sur le podium des chauffages au gaz les plus appréciés du public, la chaudière occupe la plus haute marche. Elle trouve sa place dans des logements collectifs ou individuels, fonctionne au gaz naturel ou au GPL et apporte chaleur et confort à de petits appartements ou de vastes maisons. La chaudière gaz abrite des brûleurs qui permettent la combustion du gaz. La chaleur dégagée fait monter en température une eau qui alimente un circuit de chauffage central. Technologie, taille, méthode de diffusion de la chaleur, capacité à fournir de l’eau chaude sanitaire, murale : ce type de chauffage au gaz doit cependant se choisir avec soin.

Les types de chaudières à gaz

  •     
  • La chaudière à gaz classique, peu chère à l’achat et au rendement satisfaisant, porte l’eau de chauffage à 90 °C et consomme plus d’énergie que les autres technologies.
  •     
  • La chaudière à gaz basse température chauffe l’eau à 50 °C environ et permet de faire des économies d’énergie. Elle fonctionne avec des radiateurs basse température uniquement.
  •     
  • La chaudière à gaz à condensation récupère les vapeurs dégagées par l’eau qu’elle chauffe pour réutiliser cette énergie. Un peu plus chère à l’achat, elle propose des rendements qui atteignent, voire dépassent, 100 %.

Radiateur ou parquet chauffant

Pour diffuser la chaleur créée par la chaudière, deux équipements existent : le parquet chauffant ou les radiateurs. Il faut savoir que pour une maison de taille moyenne, environ huit radiateurs sont nécessaires pour se chauffer au gaz.

Bien dimensionner une chaudière à gaz

La puissance de la chaudière est à déterminer en prenant en compte, entre autres, la taille du logement et la température de chauffage souhaitée pour les pièces. Les conditions climatiques de la région où l’on vit influencent aussi la dépense énergétique à prévoir. 

D’autres types de chauffages gaz

Le chauffage d’appoint au gaz

Au milieu de l’hiver, on peut parfois grelotter même dans un logement bien chauffé et en portant deux pulls. C’est pour éviter ce type de désagrément que le chauffage d’appoint a été inventé. Il est aussi parfait pour les saisons intermédiaires où il ne fait pas encore assez froid pour passer à un chauffage continu, ou encore pour une petite surface, comme un studio. Complémentaire d’un système principal, le chauffage d’appoint au gaz se présente généralement sous la forme d’un radiateur mobile. Il fonctionne avec du propane ou du butane et nécessite d’être connecté à une bouteille. Celle-ci se cache sous l’appareil ou sur sa face arrière pour un rendu plus esthétique. Pour apporter plus de chaleur dans un intérieur, on peut recourir à un radiateur gaz infrableu, infrarouge ou à catalyse.
À l’extérieur, pour continuer à boire des apéritifs même lorsque l’été a disparu, on se réunit autour d’un brasero aux flammes chaleureuses ou sous un parasol chauffant.

La cheminée au gaz

La vision des flammes qui dansent dans le foyer d’une cheminée a toujours le pouvoir de créer une ambiance magique. Pour retrouver cette atmosphère sans avoir à casser du bois pour alimenter le feu, on opte pour la cheminée à gaz. Ce système de chauffage au gaz naturel ou au GPL (en bouteille ou dans une citerne) adopte un aspect traditionnel ou design. Il est considéré comme un chauffage d’appoint.

La pompe à chaleur à gaz

Récente sur le marché du chauffage gaz et adaptée à l’habitat collectif, la pompe à chaleur est un système de chauffage au gaz naturel. Son fonctionnement se base sur celui de la pompe à chaleur électrique et utilise un moteur à combustion externe. Certains modèles sont réversibles et soufflent du chaud ou du froid en fonction des saisons.

Reconnu pour le confort thermique qu’il propose et véritable petit miracle domestique, le chauffage gaz a donc tout pour plaire, aussi bien aux membres de votre famille qu’à votre portefeuille.