Image
chat allongé sur un radiateur

Le radiateur en céramique, champion des économies ?

Loin des vieux « grille-pains » qui avalaient les kilowattheures sans compter, les radiateurs en céramique sont des radiateurs électriques nouvelle génération offrant un fonctionnement plus économique et un meilleur confort thermique. Ils s’appuient sur la présence d’une brique réfractaire pour diffuser une chaleur douce et agréable.
Quelles économies pouvez-vous espérer en installant des radiateurs en céramique à la place de vos convecteurs ? Est-ce vraiment une solution économique à long terme ? Avez-vous droit à des aides ?
Cet article répond à toutes les questions que vous vous posez sur ce sujet.

Le radiateur en céramique en détail

Le radiateur en céramique est un radiateur électrique fonctionnant grâce à un système d’inertie sèche. Alors qu’un convecteur électrique réchauffe directement l’air ambiant via une résistance, ce type d’appareil réchauffe une brique en céramique, un matériau réfractaire, qui va diffuser sa chaleur au fil du temps et de manière plus douce.
Avec ce fonctionnement en deux étapes, vous profitez d’un meilleur confort thermique, et vous limitez votre consommation d’énergie sans rien changer à vos habitudes.

Tous les radiateurs à inertie en céramique ou en fonte peuvent être reliés à un thermostat et à une centrale de programmation. De cette manière, vous pouvez régler la température au degré près pour profiter d’un environnement agréable.

Les avantages d’un radiateur en céramique

Une grande efficacité

Un radiateur en céramique offre un rendement proche des 100 %, ce qui signifie que tous les kWh consommés sont transformés en calories de chauffage. De plus, il s’agit d’un appareil silencieux et discret, qui n’assèche pas l’air ambiant.

Un fonctionnement peu gourmand

Le radiateur à inertie est une solution économique pour chauffer une pièce ou un logement entier. Parmi tous les modèles existants, le radiateur en céramique a particulièrement bonne presse, car ce matériau assure une diffusion optimale de la chaleur, meilleure que les versions en fonte ou en acier.

Un confort thermique appréciable

Contrairement aux vieux convecteurs, les radiateurs en céramique diffusent une chaleur constante et douce qui évite les sensations de chaud-froid désagréables. Ils mettent un peu de temps à chauffer, mais ils restent tièdes longtemps et continuent à fournir de la chaleur alors qu’ils ne sont plus en fonctionnement.

Une installation facile, rapide et peu coûteuse

Installer un radiateur en céramique est simple et rapide par rapport aux autres systèmes de chauffage. En effet, il suffit de le brancher sur secteur et de le fixer sur une paroi pour commencer à profiter de sa douce chaleur. 

Ce type de matériel est aussi très économique à l’achat. Il faut compter environ 250-300 € pour un radiateur d’entrée de gamme d’une puissance de 1 000 à 1 500 W, et environ 1000 € pour un appareil d’une marque reconnue d’une puissance de 2 000 W. On considère qu’il est possible de réaliser jusqu’à 300 € d’économies par an en remplaçant de vieux convecteurs électriques par ce type de chauffage. 

Les inconvénients d’un radiateur en céramique

L’absence d’aides écologiques

Même s’il permet de diminuer légèrement la consommation électrique, le radiateur en céramique ne donne pas accès aux aides de l’État. Ces dernières sont plutôt destinées à vous aider à vous équiper en panneaux photovoltaïques, pompes à chaleur ou chaudières à biomasse.

Un encombrement certain

Les radiateurs à inertie ne sont pas vraiment du genre discret… La brique réfractaire qu’ils intègrent prend beaucoup de place, ce qui explique le format imposant de ce type de chauffage. De par ses dimensions importantes, il ne convient pas aux petites pièces où une montée en température rapide est nécessaire, comme une salle de bain par exemple.
En revanche, il s’adapte parfaitement aux grandes pièces à vivre et aux endroits peu utilisés, comme les chambres d’amis et les salles de réception.

Des économies relatives

Certes, le radiateur en céramique est moins gourmand qu’un convecteur et assez peu cher à l’achat. Cependant, l’énergie électrique reste la manière la plus onéreuse de se chauffer et revient bien plus chère que le bois ou le gaz. Il vous faut faire un calcul de la consommation à long terme pour déterminer quelle est la solution la plus économique et adaptée à votre situation.


En résumé, si le radiateur en céramique est bien le champion des économies dans la catégorie des chauffages électriques, il ne parvient pas à égaler les faibles coûts annuels proposés par le bois ou le gaz. Cela reste néanmoins une bonne option pour les petits logements bien isolés où l’installation d’un poêle à bois s’avère compliquée.
Il vous permettra alors de réduire votre facture d’énergie pour ne pas être en froid avec votre banquier !
 

Haut de page