Image
Tout comprendre sur l'électricité !

Tout ce qu’il faut savoir sur les unités de mesure électrique

Même si ce sont des notions qui nous accompagnent au quotidien, il n’est pas toujours facile de faire la différence entre les diverses unités de mesure électrique. Volt, ampère ou watt ont pourtant chacun des caractéristiques bien spécifiques, et il est important de bien les connaître pour comprendre l’installation électrique de votre habitation et mieux maîtriser votre consommation d’énergie. 

Qu’est-ce qu’un volt ? 

Le volt (V) doit son nom au physicien d’origine italienne Alessandro Volta, qui fut l’inventeur de la première pile électrique en 1800. C’est l’unité de mesure de la tension électrique entre deux points. Pour obtenir un courant électrique, il faut générer un déséquilibre de charge, ou différence de potentiel, qui va lui-même entraîner le déplacement des électrons : il va successivement les attirer et les repousser. C’est ce déséquilibre de charge que l’on appelle la tension électrique. Pour la mesurer, on utilise un petit appareil appelé un voltmètre, que l’on place aux deux extrémités du circuit.

Pour mieux comprendre la notion de tension électrique, on peut recourir à une analogie avec l’eau. La tension peut s’apparenter à la pression qui s’exerce dans un tuyau rempli d’eau. Plus le tuyau est rempli, plus la pression est forte. C’est la même chose pour l’électricité : plus il y a d’électricité dans un câble, plus la tension est élevée. 

On peut parler de kilovolt (kV), ce qui correspond à une tension de 1000 volts, mais aussi de mégavolt (MV) pour un million de volts. À titre d’exemple, la tension de la foudre est de plusieurs mégavolts.

Heureusement pour nous, nos objets du quotidien sont moins survoltés. Les batteries de voiture, par exemple, font environ 12 volts. Les piles que nous utilisons dans de petits accessoires comme les lampes de poche ont quant à elles une tension comprise entre 1,5 volt et 3,6 volts pour les piles au lithium. Il est essentiel de bien respecter la tension indiquée par les fabricants pour ne pas endommager vos appareils électriques

Au niveau des prises murales, la tension est de 220 volts, en France et en Europe. Elle peut cependant varier fortement selon les pays : elle est ainsi de 100 volts au Japon, de 120 volts aux États-Unis, mais de 240 volts en Australie ou au Kenya. Si vous voyagez dans ces pays, n’oubliez pas de glisser un adaptateur et un transformateur dans vos bagages ! De la même façon, si vous achetez un appareil électrique dans un pays dont la norme de voltage est différente, il risque de subir une surtension quand vous le brancherez à votre retour et de devenir inutilisable. Là encore, il est indispensable de s’équiper d’un transformateur.

Le volt : quel est le rôle de la tension dans le réseau électrique ? 

Sauf si votre maison est équipée de panneaux solaires l’électricité parcourt un long chemin avant d’arriver jusqu’à elle. Dans un réseau électrique, on retrouve différents niveaux de tension. L’énergie produite dans les centrales est envoyée vers un premier transformateur. Celui-ci va augmenter la tension électrique de façon à ce qu’elle puisse être transportée par les lignes à haute tension, pouvant supporter jusqu’à 1200 kV. Elle va ensuite être abaissée à nouveau pour intégrer successivement les lignes à moyenne tension, puis celles à basse tension. Au bout du circuit, l’électricité pourra être distribuée aux habitations et aux entreprises. 

À chaque étape, des transformateurs permettent de contrôler la tension électrique afin d’éviter des problèmes de surtension. Celle-ci peut en effet entraîner une coupure sur le réseau et des pannes d’électricité. La surtension peut être provoquée par les fluctuations sur le réseau électrique ou par des phénomènes extérieurs comme la foudre. En cas de surtension sur votre réseau, votre compteur disjoncte

La surtension peut également avoir des conséquences sur vos appareils électriques. Il peut survenir une surtension modérée, que vous pouvez constater lors du branchement avec l’apparition de petites étincelles. Sur le long terme, elle abîme votre matériel et réduit sa durée de vie. En cas de surtension importante, à cause de la foudre par exemple, il peut y avoir un risque d’électrisation, voire d’incendie. C’est pour cela qu’il est recommandé de débrancher vos différents appareils quand il y a de l’orage.

Certaines multiprises, que l’on appelle des blocs parasurtenseurs, sont spécialement conçues pour parer aux problèmes de surtension et pour protéger vos appareils électriques. Vous pouvez également faire installer un parafoudre sur votre habitation afin d’éviter tout risque. 

Image
Les outils de mesure électrique à connaître

Qu’est-ce qu’un ampère ? 

L’ampère (A) est l’unité de mesure de l’intensité électrique, c’est-à-dire le flux d’électrons que l’on trouve dans un conducteur. Il indique très exactement la quantité d’électricité passant dans un circuit sur un temps donné. Cette unité de mesure doit son nom à André-Marie Ampère, scientifique français du XVIIIe siècle qui fut à l’origine de découvertes majeures sur l’électromagnétisme. 

Reprenons l’analogie avec un circuit hydraulique pour mieux comprendre à quoi correspond cette unité de mesure électrique. L’intensité électrique peut en fait être comparée au débit de l’eau. Plus le tuyau est gros, plus le volume d’eau pouvant y circuler est important. La quantité d’électricité dépend donc ici du diamètre du câble. 

Dans toutes les habitations, le compteur électrique affiche le nombre d’ampères, et de fait l’intensité que peut supporter votre installation. Celle-ci est le plus souvent de 16 A, ou de 32 A au maximum. L’intensité nécessaire dépend du type d’appareils que vous utilisez, ainsi que de leur nombre. Certains sont plus gourmands en électricité que d’autres, comme les plaques de cuisson ou les cuisinières. Si vous branchez trop d’appareils en même temps, votre installation risque de disjoncter, car la puissance électrique demandée sera supérieure à celle qui est disponible. Au moment de signer votre contrat avec votre fournisseur d’énergie, veillez donc à choisir l’intensité la mieux adaptée à vos besoins, selon le type et le nombre d’appareils dont vous disposez. 

Qu’est-ce qu’un watt ?

Le watt (W) est l’unité de mesure de la puissance électrique, autrement dit la quantité d’énergie sur un temps précis. La puissance correspond à la tension (en volts) multipliée par l’intensité (en ampères). Son nom est un hommage au scientifique d’origine écossaise James Watt, qui fut notamment l’inventeur de la machine à vapeur. 

Pour reprendre notre comparaison avec l’eau, la puissance hydraulique serait égale à la pression quand le robinet est fermé (soit la tension) multipliée par le débit quand on ouvre le robinet (soit l’intensité). 

Au quotidien, on utilise plutôt la notion de kilowatt, soit 1000 watts. Pour estimer la consommation électrique de votre habitation, on utilise des kilowatts-heures (kWh).

C’est l’unité de mesure que vous retrouvez notamment sur vos factures d’électricité. Elle permet de définir la puissance électrique de tous vos appareils électroménagers, mais aussi des moteurs, qu’ils soient électriques ou thermiques. L’ensemble des appareils ménagers consomme environ 1100 kWh par foyer et par an, pour une famille de quatre personnes. Par exemple, un lave-linge ou un lave-vaisselle consomme entre 150 et 300 kWh. La télévision ou le réfrigérateur font partie des appareils les plus gourmands en énergie puisqu’ils consomment entre 200 et 500 kWh. Mais ce sont aussi la fréquence d’utilisation et le nombre d’appareils électriques dont vous disposez qui déterminent votre consommation d’énergie. Des ampoules dans toutes les pièces aux objets connectés de plus en plus présents dans notre quotidien, en passant par les chargeurs de téléphones portables, de nombreux appareils contribuent à augmenter votre consommation énergétique. 

Si vous souhaitez diminuer votre consommation d’électricité, n’oubliez pas de consulter l’étiquette énergétique des appareils électriques lors de votre achat. Désormais obligatoire, elle figure sur l’emballage. Cette étiquette vous indique à quelle classe appartient l’appareil, de A à G.  Un lave-vaisselle classé A+++ sera peu gourmand en énergie et vous permettra donc de faire des économies sur le long terme. En revanche, un réfrigérateur de classe G augmentera significativement votre consommation électrique. 

Sur le marché de l’électricité, on parle aussi de mégawatts, ce qui correspond à un million de watts. Cette notion est essentiellement utilisée pour évoquer la production d’électricité. Ainsi, une éolienne d’une puissance de deux mégawatts peut générer environ 4400 MWh par an. 

La puissance en watts : comment bien choisir votre compteur électrique ? 

Toutes les habitations ou entreprises bénéficiant de l’électricité disposent d’un compteur électrique. Celui-ci sert à mesurer précisément la consommation d’électricité. Votre fournisseur d’énergie pourra ainsi établir vos factures en se basant sur les données relevées par le compteur. 

Au moment de votre emménagement, vous pouvez choisir la puissance de votre compteur. Plutôt que de parler de kilowatts, on utilise alors le kilovoltampère (kVA) comme unité de mesure électrique, qui indique la capacité maximale que peut supporter votre installation électrique.

La plupart des compteurs ménagers ont une puissance de 6kVA, ce qui correspond aux besoins quotidiens d’une famille : cela signifie qu’ils peuvent supporter jusqu’à 6000 watts. Mais vous pouvez aussi opter pour un compteur de 3kVA ou 9kVA selon votre profil de consommation. Cela dépend avant tout de la superficie de votre habitation, ainsi que du type d’appareils que vous utilisez, et de leur nombre. Il est essentiel de faire le bon choix : si vous sélectionnez un compteur d’une puissance moindre, il y a un risque de surtension et de coupures d’électricité. 

Si, au contraire, vous optez pour une puissance élevée, votre abonnement vous coûtera plus cher, il faut donc que ce choix soit justifié par votre mode de vie. Il est bien sûr toujours possible de modifier la capacité de votre compteur si vos besoins évoluent avec le temps. Si vous utilisez un grand nombre d’appareils simultanément et que votre compteur disjoncte régulièrement, il peut être utile de changer d’abonnement afin d’éviter ces désagréments. 

Volt, ampère ou watt : connaître les différentes unités de mesure électrique est essentiel pour mieux comprendre vos factures d’électricité. Vous avez ainsi toutes les clés en main pour mieux contrôler votre consommation d’énergie sans pour autant dépenser toute votre énergie à contrôler votre consommation !