Image
Comment optimiser l'utilisation d'une chaudière ?

Quel est le prix des chaudières à gaz ?

Réputée pour son efficacité, la chaudière à gaz peut chauffer tout autant une maison qu’un immeuble. Chaudière classique, à condensation, basse température, plusieurs systèmes se partagent le marché. Certains modèles de chaudière permettent aussi de disposer d’une eau chaude sanitaire, indispensable pour passer des heures à jouer les sopranos sous la douche. Le prix d’une chaudière à gaz peut ainsi varier énormément en fonction de la technologie utilisée et de l’usage prévu.

Le prix d’une chaudière à gaz, un facteur lié à son fonctionnement de base

Le gaz qui entre dans une chaudière est brûlé afin de chauffer une eau contenue dans l’appareil. Celle-ci commence alors un long et merveilleux voyage au travers d’un réseau de tuyauterie installé dans le logement. Il l’entraîne dans les radiateurs ou les parquets chauffants pour créer une atmosphère confortable dans l’habitation. Le fabuleux périple de l’eau se termine lorsqu’elle revient vers la chaudière pour être chauffée à nouveau. L’ensemble des dispositifs de chauffage au gaz fonctionne sur ce principe de base. Mais découvrons les variations de technologies qui créent des différences de prix entre les chaudières à gaz.

Focus sur les technologies et les prix moyens des chaudières à gaz

La chaudière à gaz classique

Le fonctionnement de cette chaudière correspond au principe de base décrit précédemment. Au début de son parcours, l’eau est chauffée à 90 °C. Ce type d’appareil a l’avantage de fournir rapidement de la chaleur. En revanche, malgré son rendement élevé, entre 80 et 90 %, elle affiche une déperdition d’énergie plus importante que les autres systèmes. Le prix moyen d’une chaudière à gaz classique se situe entre 500 € et 3 000 €.

La chaudière à gaz à basse température

La grande différence entre une chaudière à gaz classique et à basse température se trouve au niveau des brûleurs. Ils utilisent moins de gaz pour amener l’eau de chauffage à une température de 50 °C, permettant au passage de faire quelques économies d’énergie, jusqu’à 20 % de la consommation de gaz. Deux aspects sont à considérer pour ce type de chaudière : la chaleur diffusée est un peu moins élevée que celle d’une chaudière à gaz classique et les radiateurs doivent être adaptés à la température plus froide. Le prix d’une chaudière à gaz basse température va de 1 000 à 4 000 €

La chaudière à gaz à condensation

Plus économique, plus écologique, plus performante, la chaudière à gaz à condensation a tout pour elle. Comment fait-elle pour accomplir un tel miracle ? Elle piège la vapeur émise par l’eau chauffée revenue au point de départ et elle l’utilise en complément du gaz pour faire monter en température l’eau qui est envoyée dans le circuit. Ainsi la consommation de gaz est moindre. Cette chaudière qui fait mieux que les autres possède un rendement supérieur à 100 % ce qui signifie qu’elle produit plus d’énergie qu’elle n’en utilise pour l’eau. Le prix d’une chaudière à condensation est généralement plus élevé que celui d’une chaudière classique et peut monter jusqu’à 6 000 €.

Le cas particulier et le prix de la chaudière à gaz propane

Les logements situés dans des zones urbaines accèdent en général facilement au réseau de gaz naturel et nécessitent peu ou pas d’aménagements pour se connecter. Dans les campagnes, la situation diffère, mais il est possible d’habiter hors d’une ville et de se chauffer au gaz. Il s’agit dans ce cas de propane sous forme liquide appelé gaz de pétrole liquéfié (GPL). Les chaudières à gaz propane se déclinent aussi sous différentes versions : « classique », « à basse température » et « à condensation ». Elles se destinent aux maisons et demandent l’installation d’une citerne, pour stocker le GPL. Le prix d’une chaudière à gaz propane oscille entre 1 500 et 6 000 €.

Les éléments qui font varier le prix d’une chaudière à gaz

Contrairement aux idées reçues : la taille, ça compte. Pour chauffer un appartement de 60 m² et une maison de 150 m², la taille de la chaudière à gaz choisie n’est pas la même. Une chaudière sous-dimensionnée peut donner l’impression d’avoir moins dépensé, mais une fois mise en marche vous vous apercevrez rapidement qu’elle n’a pas la capacité de chauffer tout votre logement. De même une chaudière surdimensionnée entraînera une dépense énergétique et financière inutile. Lors de l’achat de l’équipement, un dimensionnement correct est primordial afin de payer le juste prix pour une chaudière gaz.

Autre influence sur le montant de l’achat, la production d’eau chaude sanitaire. Quelle que soit la technologie considérée, le prix varie pour une chaudière à gaz double service. L’appareil demande aussi un peu plus de place.

Au moment de l’achat, une dépense incompressible s’ajoute : l’installation de la chaudière à gaz. Vous devez, avec l’aide d’un professionnel, identifier les aménagements disponibles chez vous pour évacuer les fumées de combustion en toute sécurité. Selon la configuration du logement, il est possible d’utiliser des conduits de cheminée. S’ils n’existent pas, un système de ventouse est à privilégier et engendre un coût supplémentaire. Pour réaliser ces travaux d’installation, mieux vaut se tourner vers un plombier-chauffagiste professionnel et bénéficier de son savoir-faire. 

Chaudière à condensation, un prix réduit par un coup de pouce de l’État

La chaudière à condensation, par son prix à l’achat, peut refroidir certaines personnes intéressées par cette technologie. Or, pour l’État, elle représente une solution de chauffage plus économique. C’est pourquoi l’installation d’une chaudière à gaz à condensation à très haute performance énergétique permet de bénéficier d’une prime de transition énergétique appelée MaPrimeRénov’, ou d’un crédit d’impôt transition énergétique (CITE). La première est destinée aux ménages modestes, le crédit d’impôt s’adresse aux autres ménages. Attention, les CITE est amené à disparaître en 2021. Des conditions particulières, notamment de ressources, entourent ces deux dispositifs financiers. Ils concernent les travaux de rénovation.

Le prix des chaudières gaz varie énormément en fonction des technologies utilisées et des usages. Des frais supplémentaires peuvent aussi s’ajouter lors de l’installation et ainsi freiner l’envie d’investir dans un équipement de ce style, qui offre pourtant la possibilité de disposer d’une source de chaleur propre et homogène. On aurait tort de s’en priver.