1. Espace énergies
  2. Chauffage et Climatisation
  3. Chaudière gaz et fioul
  4. Quelles différences entre chaudière basse température et chaudière à condensation ?

Quelles différences entre chaudière basse température et chaudière à condensation ?

En quête de votre nouvel équipement de chauffage au gaz, vous vous demandez quelles sont les différences entre une chaudière basse température et une chaudière à condensation ? Ces deux types d’appareils peuvent avoir un aspect similaire vus de l’extérieur, mais leur fonctionnement diffère sur quelques points. Par conséquent, ils n’offrent pas exactement le même rendement ni les mêmes économies d’énergie.

Les différences de fonctionnement entre une chaudière basse température et une chaudière à condensation

Le principe de fonctionnement d’une chaudière gaz basse température et d’une chaudière gaz à condensation est comparable dans ses grandes lignes. Les deux types d’appareils reposent sur la combustion de gaz provenant du réseau ou d’une citerne individuelle. La chaleur issue de la combustion est transmise à l’eau présente dans la chaudière qui, une fois chauffée, part vers les émetteurs de chaleur de l’habitation (les radiateurs, planchers chauffants, etc.). L’eau refroidie revient ensuite dans la chaudière, où elle est remontée en température avant de repartir dans le circuit de chauffage. Notez qu’il s’agit également du mode de fonctionnement d’une chaudière classique.

Passons aux différences entre une chaudière basse température et une chaudière à condensation. La particularité de la première, c’est qu’elle ne porte l’eau envoyée dans le circuit de chauffage qu’à une température de 40-50 °C, contre 90 °C pour la plupart des installations classiques. Malgré cette température inférieure, la chaudière basse température n’amoindrit pas le niveau de confort thermique dans l’habitation si elle est utilisée avec des émetteurs de chaleur adéquats, c’est-à-dire des radiateurs basse température et des planchers chauffants. Du fait de leur surface de contact avec l’air ambiant très étendue, ces équipements assurent un échange de chaleur optimal entre l’eau de chauffe et l’environnement, ce qui compense la température plus basse de l’eau. 

La chaudière à condensation, quant à elle, et contrairement à la chaudière basse température, récupère les fumées provenant de la combustion du gaz. Ces produits sont refroidis au maximum jusqu’à ce que la vapeur d’eau qu’ils contiennent se condense, avant d’être évacuée avec les eaux usées. Grâce à ce procédé, la chaleur « piégée » dans les fumées peut être extraite et utilisée, ce qui assure une exploitation maximale de l’énergie thermique issue du gaz brûlé dans la chaudière. Avec une chaudière basse température, les fumées et la vapeur d’eau sont simplement rejetées dans l’atmosphère, via un conduit de cheminée ou un système de ventouse donnant sur l’extérieur. 

Concernant la température de chauffe de l’eau, la chaudière à condensation peut autant fonctionner à une température basse qu’à une température classique. Tout dépend des équipements émetteurs de chaleur auxquels elle est reliée. La température d’utilisation de la chaudière pourra rester basse si elle est reliée à des équipements comme des radiateurs basse température et des planchers chauffants.

Les différences de rendement entre une chaudière à condensation et un système basse température

Passons aux différences entre une chaudière à condensation et une chaudière basse température en matière de rendement. De manière schématique, le rendement d’une chaudière correspond au rapport entre l’énergie qu’elle produit et celle qu’elle consomme. Cette variable s’exprime en pourcentage : plus celui-ci est élevé, plus la chaudière optimise l’utilisation de l’énergie libérée par la combustion du gaz, et plus cet appareil est performant d’un point de vue énergétique.

Une chaudière basse température présente un rendement avoisinant les 90 à 95 %, contre 80 % à 90 % pour une chaudière classique. La chaudière à condensation est encore plus efficace au niveau énergétique. Grâce à la chaleur supplémentaire qu’elle utilise pour chauffer l’eau du circuit de chauffage (provenant de la récupération de la chaleur contenue dans les fumées), la chaudière à condensation peut atteindre un rendement de 105 ou 110 %. En d’autres termes, la quantité de chaleur restituée est supérieure à la quantité d’énergie consommée, ce qui fait deschaudières à condensation l’un des types de chaudières à gaz les plus performants actuellement sur le marché.

Chaudière à condensation ou basse température, les différences concernant les économies d’énergie

Le rendement supérieur des chaudières basse température et des chaudières à condensation, couplé aux particularités de fonctionnement de ces appareils, permet des économies d’énergie. En effet, les chaudières basse température et à condensation nécessitent un apport réduit en gaz, comme la température de chauffe est plus basse (le cas échéant pour les chaudières à condensation) et comme l’utilisation de l’énergie thermique est maximisée

Avec une chaudière basse température, la consommation de gaz se trouve diminuée de 10 à 15 % par rapport à une chaudière classique. Avec une chaudière à condensation, la baisse peut atteindre 30 %. Favorables à la préservation de l’environnement, ces économies d’énergie sont également positives pour votre compte en banque, car elles permettent d’alléger vos factures de gaz.

Les différences de prix entre chaudière à condensation et chaudière basse température

Y a-t-il des différences entre une chaudière basse température et à condensation au niveau des coûts d’achat et d’installation ? Pour vous donner un ordre d’idée, vous pouvez compter entre 1 000 et 4 500 € pour l’achat d’une chaudière gaz basse température, et entre 500 et 2 000 € pour la pose de votre équipement. Le prix des chaudières gaz à condensation se situe généralement entre 2 000 et 6 000 € pour l’achat du matériel, et entre 500 et 3 000 € pour l’installation.

En matière de prix, il faut aussi considérer les aides potentiellement accessibles. L’achat d’une chaudière gaz à très haute performance énergétique, catégorie dont font partie les chaudières à condensation actuellement commercialisées, est éligible aux dispositifs comme MaPrimeRénov ou la Prime Énergie (prime CEE). Ceux-ci vous permettront de diminuer le coût de vos travaux. L’acquisition d’une chaudière gaz basse température, par contre, ne donne plus accès à ces aides. Vous pourrez toutefois en bénéficier pour d’autres volets de vos travaux, si la pose de votre chaudière s’accompagne du retrait d’une cuve à fioul ou encore de l’installation d’un chauffe-eau thermodynamique.

Chaudière à condensation, chaudière basse température et réglementation environnementale

La réglementation européenne en matière d’environnement, par ses dernières évolutions, limite le choix des installations de chauffage au gaz. Si vous vivez dans une habitation collective, il demeure possible de poser une chaudière gaz basse température, sous réserve qu’elle soit reliée à un conduit commun et qu’il s’agisse d’une chaudière Bas Nox (produisant moins d’oxydes d’azote). Vous avez également l’option d’installer une chaudière gaz à condensation. Pour encore améliorer l’efficacité énergétique de vos installations et pour vous assurer de rester en dessous du seuil d’émissions entré en vigueur le 1er janvier 2022 (14 kgCO2eq/m²/an dans le collectif), vous pourrez avoir à coupler votre chaudière à un équipement comme un chauffe-eau thermodynamique, ou à renforcer l’isolation de votre logement.

Dans une maison individuelle, la réglementation ne rend plus possible l’installation d’une chaudière gaz basse température. La pose d’une chaudière gaz à condensation demeure envisageable, dans des conditions précises. La demande de permis de construire pour le logement concerné doit être déposée avant le 31 décembre 2023 et un permis d’aménager prévoyant une desserte au gaz doit avoir été octroyé avant le 1er janvier 2022.

Quelles possibilités s’offrent à vous si vous ne pouvez poser ni une chaudière basse température ni une chaudière à condensation dans votre habitation ? Dans ce cas, vous pouvez vous tourner vers une pompe à chaleur hybride, une installation qui combine une chaudière gaz à condensation et une pompe à chaleur air/eau. Vous profiterez alors de deux technologies efficaces pour accumuler les économies d’énergie (et les économies tout court sur votre facture) !

Demander un devis pour une chaudière gaz

En remplissant ce formulaire, vous serez recontacté par un conseiller pour détailler votre projet d'installation de chaudière à gaz.

Bob l'ours bleu de Butagaz pouce en l'air
  • 34080 Montpellier
  • 34070 Montpellier
  • 34060 Montpellier
  • 34050 Montpellier

Nos conseillers vous recontacteront dans les plus brefs délais

Chaudière gaz et fioul 03/12/2020

Chaudière à gaz : comment bien la choisir ?

Le gaz est une énergie polyvalente, qui chauffe votre habitation, votre eau et alimente votre cuisinière. Efficace, il produit jusqu'à 13 % de chaleur en plus par rapport au fioul, à quantité de combustible équivalente (pour le propane). Il est aussi confortable : avec lui, finies les fins de douche froides et les différences de chaleur dans les pièces. Compatible avec les équipements modernes à très haute performance, le gaz est, en outre, plus respectueux de l'environnement que la plupart des autres énergies. Ses atouts vous ont déjà convaincu et vous cherchez à renouveler votre installation ? Découvrez les différents types de chaudières à gaz et comment bien choisir votre modèle.

Lire la suite
Chauffage au bois 03/12/2020

Qu'est-ce qu'une chaudière biomasse ?

Comment fonctionne l'énergie biomasse ? Ce que l'on appelle la biomasse est l'ensemble des déchets organiques, d'origine végétale ou animale, que l'on peut brûler pour se chauffer. Une chaudière biomasse fonctionne donc à partir de ces déchets, essentiellement du bois ou ses dérivés. Choisir une chaudière biomasse s'inscrit dans une démarche écoresponsable, mais vous permet aussi de faire baisser votre facture d'énergie.

Lire la suite
Chauffage au bois 27/01/2021

Quels sont les avantages et les inconvénients d'une chaudière à granulés ?

Qui dit granulés de bois dit mode de chauffage économique, performant et respectueux de l'environnement. Les chaudières à granulés, ou chaudières à pellets, sont très intéressantes pour chauffer votre habitation, surtout si votre maison n'est pas raccordée au réseau de gaz naturel. Malgré leurs avantages, elles cumulent quelques points négatifs, notamment en termes d'encombrement et de prix d'achat. Quels sont les atouts et les inconvénients des chaudières à granulés classiques ? Et qu'en est-il des chaudières à granulés sans électricité ?

Lire la suite
Chaudière gaz et fioul 03/12/2020

Chaudière à gaz : comment bien la choisir ?

Le gaz est une énergie polyvalente, qui chauffe votre habitation, votre eau et alimente votre cuisinière. Efficace, il produit jusqu'à 13 % de chaleur en plus par rapport au fioul, à quantité de combustible équivalente (pour le propane). Il est aussi confortable : avec lui, finies les fins de douche froides et les différences de chaleur dans les pièces. Compatible avec les équipements modernes à très haute performance, le gaz est, en outre, plus respectueux de l'environnement que la plupart des autres énergies. Ses atouts vous ont déjà convaincu et vous cherchez à renouveler votre installation ? Découvrez les différents types de chaudières à gaz et comment bien choisir votre modèle.

Lire la suite
Chauffage au bois 03/12/2020

Qu'est-ce qu'une chaudière biomasse ?

Comment fonctionne l'énergie biomasse ? Ce que l'on appelle la biomasse est l'ensemble des déchets organiques, d'origine végétale ou animale, que l'on peut brûler pour se chauffer. Une chaudière biomasse fonctionne donc à partir de ces déchets, essentiellement du bois ou ses dérivés. Choisir une chaudière biomasse s'inscrit dans une démarche écoresponsable, mais vous permet aussi de faire baisser votre facture d'énergie.

Lire la suite
Chauffage au bois 27/01/2021

Quels sont les avantages et les inconvénients d'une chaudière à granulés ?

Qui dit granulés de bois dit mode de chauffage économique, performant et respectueux de l'environnement. Les chaudières à granulés, ou chaudières à pellets, sont très intéressantes pour chauffer votre habitation, surtout si votre maison n'est pas raccordée au réseau de gaz naturel. Malgré leurs avantages, elles cumulent quelques points négatifs, notamment en termes d'encombrement et de prix d'achat. Quels sont les atouts et les inconvénients des chaudières à granulés classiques ? Et qu'en est-il des chaudières à granulés sans électricité ?

Lire la suite
Découvrir le blog Espace Energies