Image
Technicien en intervention sur une chaudière

Changement de chaudière : quelles sont les aides disponibles ?

Votre chaudière est en train de rendre l’âme. Ou alors, elle consomme trop au goût de votre porte-monnaie. Peut-être envisagez-vous de dire adieu au fioul pour passer au gaz propane, moins polluant, ce qui vous donnerait l’occasion d’acheter une nouvelle chaudière ? Ou encore, vous vous verriez bien avec une pompe à chaleur, promesse de performance élevée et d’économies d’énergie. Le problème, c’est qu’un changement de chaudière, ça coûte vite très cher. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe différents dispositifs pour vous accompagner dans le financement de cette opération. Marquée par une réforme des solutions de soutien à la rénovation énergétique, 2020 est un peu une année charnière concernant les aides pour changer de chaudière. À quoi avez-vous droit ? Nous faisons le point.

MaPrimeRénov, l’aide pour changer de chaudière qui remplace le CITE

Le gouvernement a lancé « MaPrimeRénov » début 2020, dans le but de remplacer le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Distribuée par l’Agence nationale de l’habitat (Anah), cette aide pour changer de chaudière (et pour réaliser d’autres travaux destinés à faire baisser la consommation énergétique) est attribuée sous conditions de ressources.

MaPrimeRénov, pour qui ?

Les foyers les plus modestes (au revenu annuel ne dépassant pas 36 792 € en Île-de-France ou 27 896 € dans les autres régions pour un couple sans enfants), s’ils sont propriétaires occupants de leur résidence principale et que leur logement a plus de deux ans, peuvent d’ores et déjà profiter de l’aide MaPrimeRénov. L’année prochaine, les ménages aux ressources intermédiaires seront également éligibles. En attendant, ceux-ci disposent encore du CITE, dans une version transitoire (le crédit d’impôt est forfaitaire et défini en fonction du type de travaux). 

Les 20 % de foyers les plus aisés ne sont pas inclus dans le dispositif MaPrimeRénov (ménages appartenant aux déciles de revenus 9 et 10).

MaPrimeRénov, combien ?

Pour bénéficier de MaPrimeRénov, votre changement de chaudière doit être effectué par une entreprise labélisée RGE (reconnue garante de l’environnement). Un montant défini par l’Anah est attribué pour chaque type de travaux éligibles, dans la limite d’un plafond de 20 000 €.

Vous vous séparez de votre bonne vieille chaudière et vous la remplacez par une chaudière gaz à très haute performance énergétique (THPE). Vous recevez 1 200 € pour cette opération (si vous faites partie des ménages très modestes ; le montant est de 800 € pour les ménages modestes ; la notion de ménage très modeste ou modeste s’apprécie selon les critères de l’Anah). Vous vous chauffiez au fioul auparavant ? Tant qu’à faire, vous demandez à l’installateur de votre chaudière de procéder à la dépose votre cuve à fioul. On vous attribue alors 1 200 € (ou 800 €) supplémentaires. Vous avez opté pour un chauffe-eau thermodynamique ? Vous avez encore droit à 1 200 €/800 €.

Certificats d’économie d’énergie, prime énergie et changement de chaudière

Les certificats d’économies d’énergie (CEE)

Les certificats d’économies d’énergie (CEE) ont été créés par la [loi POPE du 13 juillet 2005, lien vers l’article « Loi pope : tout savoir sur la prime énergie du gouvernement »]. L’objectif : inciter les vendeurs d’énergie à réaliser des économies d’énergie, soit directement, soit en agissant par le biais des consommateurs. Le dispositif est un peu complexe à expliquer, car il concerne plusieurs catégories d’acteurs (vendeurs d’énergie, consommateurs, collectivités…) et plusieurs secteurs (bâtiment, transport…).

Pour faire simple (et pour nous en tenir à ce qui nous intéresse ici) : afin de se conformer au dispositif des CEE, la plupart des vendeurs d’énergie attribuent une prime à leurs clients qui se lancent dans des travaux d’efficacité énergétique, comme le changement d’une chaudière. Le montant de cette prime énergie est variable. Il dépend des travaux en jeu, mais aussi du fournisseur d’énergie. N’hésitez pas à contacter le vôtre pour savoir à quoi vous pouvez avoir droit.

Le Coup de pouce économies d’énergie

Le « Coup de pouce économies d’énergie » complète le dispositif des certificats d’économies d’énergie depuis 2019. Vous pouvez en profiter si votre fournisseur d’énergie est signataire d’une charte d’engagement « Coup de pouce ». 

Concrètement, en plus de la prime énergie dont nous parlions un peu plus haut, vous touchez une bonification pour les travaux éligibles. On distingue une aide aux travaux d’isolation, le « Coup de pouce Isolation », et une aide pour changer de chaudière et améliorer votre système de chauffage, le « Coup de pouce Chauffage ».

Vous pouvez bénéficier du Coup de pouce Chauffage quels que soient vos revenus. Cependant, le montant de l’aide sera plus important si vous avez des ressources faibles. Par exemple, pour l’installation d’une chaudière au gaz THPE, votre prime bonifiée sera, au minimum, de 1 200 € (ménages modestes) ou 600 € (autres ménages).

Une chaudière à 1 euro ou une pompe à chaleur à 1 euro ?

Vous cherchez à remplacer votre chaudière au fioul ou votre chaudière à gaz par une pompe à chaleur ou une chaudière très haute performance. Peut-être avez-vous entendu parler d’offres de chaudières à 1 euro ou de pompes à chaleur à 1 euro ? 

Il ne s’agit pas vraiment de dispositifs de financement en tant que tel, mais plutôt d’une combinaison des aides pour changer de chaudière dont peuvent profiter les foyers modestes.

Ainsi, en cumulant les primes « Coup de pouce Chauffage », « MaPrimeRénov » et les économies sur vos factures que vous allez réaliser grâce à votre chaudière nouvelle génération ou votre pompe à chaleur, la mise en place de votre équipement ne vous aura coûté, au final, qu’un euro symbolique.

L’écoprêt à taux zéro pour financer votre changement de chaudière

C’est décidé, vous allez troquer votre chaudière en fin de vie contre une chaudière dernier cri, ultra économe en énergie. Mais vous n’avez pas les fonds nécessaires disponibles là, tout de suite, pour acheter et faire installer votre nouvel équipement… L’écoprêt à taux zéro (éco-PTZ) peut vous permettre de financer votre changement de chaudière.

Pour souscrire un éco-PTZ, vous devez être propriétaire occupant de votre résidence principale, et votre maison ou votre appartement doit avoir été construit il y a au moins deux ans. Également, le prestataire qui prendra en charge l’installation de votre chaudière doit porter le label RGE.

Plus vous cumulez de travaux éligibles (changement de chaudière, dépose d’une cuve à fioul, etc.), plus le montant de votre prêt pourra être élevé (montant maximal : 15 000 € pour une opération éligible, 25 000 € pour deux travaux, 30 000 € pour trois travaux ou plus).

L’avantage de ce crédit, comme son nom l’indique, c’est que vous remboursez la somme attribuée sans payer aucun intérêt (durée de remboursement maximum : 15 ans). Vous n’avez pas non plus à verser d’apport au moment de souscrire votre prêt.

Les autres aides pour changer de chaudière

Il existe d’autres dispositifs d’aide pour changer de chaudière

La TVA réduite

Si votre maison ou appartement a plus de deux ans, le changement de votre chaudière, s’il améliore le rendement énergétique de votre logement, est soumis à une TVA réduite de 10 ou 5,5 % (au lieu de 20 %).

Habiter Mieux sérénité

L’aide « Habiter Mieux sérénité » de l’Anah couvre le montant hors taxe de vos travaux de rénovation énergétique à hauteur de 50 % (revenus très modestes) ou 35 % (revenus modestes). Vous touchez, en plus, une prime de 10 % du montant total HT des travaux, dans la limite de 2 000 € (ressources très modestes) ou 1 600 € (ressources modestes).

L’Anah joue également un rôle d’accompagnement. Elle se place à vos côtés pour chiffrer votre projet de travaux et réaliser les démarches de demande d’aides financières.

Le chèque énergie

Le chèque énergie constitue, à la base, une aide au paiement des factures d’énergie. Il est attribué sous conditions de ressources. Vous en êtes bénéficiaire ? Sachez que vous pouvez utiliser vos chèques pour financer certains travaux de rénovation énergétique, comme le changement de votre chaudière, dans le cas où vous installez une chaudière à haute ou très haute performance énergétique.


Nous avons fait le tour des principales aides pour changer de chaudière. Avez-vous identifié les dispositifs auxquels vous êtes éligible. Il y en a même plusieurs qui vous concernent ? Pas de problème, vous pouvez en utiliser un certain nombre de concert : éco-PTZ, aide « MaPrimeRénov » et primes liées aux CEE sont tout à fait cumulables, par exemple. Vous pourrez ainsi faire un geste pour votre portefeuille et pour la planète !