Image
Réparateur de chaudière gaz

Chaudière à gaz : comment bien la choisir ?

Le gaz a de nombreux avantages. C'est une énergie polyvalente, qui chauffe votre habitation, votre eau et alimente votre cuisinière. Efficace, il produit jusqu'à 13 % de chaleur en plus par rapport au fioul, à quantité de combustible équivalente (pour le propane). Il est aussi confortable : avec lui, finies les fins de douche froides et les différences de chaleur dans les pièces. Compatible avec les équipements modernes à très haute performance, le gaz est, en outre, plus respectueux de l'environnement que la plupart des autres énergies. Vous êtes décidé à faire entrer le gaz dans votre vie ? Ses atouts vous ont déjà convaincu et vous cherchez à renouveler votre installation ? Découvrez les différents types de chaudières à gaz et comment bien choisir votre modèle.

Chaudières à gaz classiques et chaudières gaz à basse température

Les chaudières à gaz classiques (ou chaudières standards) fonctionnent à haute température (60-80 °C). Elles sont capables de chauffer rapidement un logement, mais elles ont une consommation relativement élevée. Ce type de chaudière, ancien, n'est pas parmi les plus efficaces en termes de rendement. En pratique, le choix d'une chaudière à gaz classique n'est pertinent que dans une habitation où l'installation d'un équipement à haute performance énergétique n'est pas possible, comme certains appartements.

Les chaudières gaz à basse température fonctionnent à une température moins élevée que les chaudières à gaz standards (elles ne chauffent l'eau qu'à 50 °C). Cela leur permet de consommer de 10 à 15 % d'énergie en moins, tout en procurant une qualité de chauffage équivalente. À l'instar des chaudières classiques, les chaudières gaz à basse température sont généralement installées uniquement s'il n'est pas possible d'équiper le logement avec une chaudière à haute performance énergétique.

Ces chaudières ne sont pas éligibles aux aides MaPrimeRénov et Certificats d'économie d'énergie.

Les chaudières gaz à condensation

Modernes, efficaces et économes en énergie, les chaudières gaz à condensation sont l'option idéale pour chauffer votre maison. Les modèles de chaudières les plus performants du marché, dits « à haute ou à très haute performance énergétique », appartiennent à cette catégorie de chaudières à gaz.

Les chaudières gaz à condensation récupèrent la vapeur d'eau rejetée lors de la combustion du gaz. Celle-ci est utilisée pour préchauffer l'eau qui revient des radiateurs avant qu'elle n'arrive dans la chaudière. Ainsi, la chaudière a besoin de moins d'énergie pour réchauffer le liquide qui repart dans le circuit de chauffage du logement. À la clé : des économies en gaz atteignant 30 % par rapport à une chaudière à gaz classique. Une fois que la vapeur a transmis sa chaleur à l'eau de chauffage, elle se condense et rejoint les eaux usées.

Les chaudières gaz à condensation produisent des fumées acides. L'installation doit donc comprendre un conduit d'évacuation étanche. C'est cette particularité qui ne les rend pas adaptables à tous les logements, notamment certains appartements où il n'est pas possible de placer une telle évacuation.

Les chaudières hybrides

Il existe des chaudières hybrides, qui associent une chaudière gaz à condensation et une pompe à chaleur (à gaz ou électrique). Ces équipements misent sur deux technologies innovantes et performantes, pour offrir des économies d'énergie supérieures à celle d'une chaudière gaz à condensation employée seule.

Chaudières à gaz pulsatoires et chaudières gaz à micro-cogénération

Les chaudières à gaz pulsatoires et les chaudières gaz à micro-cogénération sont moins connues.

Les chaudières gaz pulsatoires ne possèdent pas de brûleur. Sur ces modèles, c'est une bougie d'allumage qui assure le démarrage de la combustion du gaz. Le fonctionnement de ces chaudières repose sur le principe des micro-combustions. Celles-ci génèrent des gaz chauds qui circulent à travers des tubes immergés dans le liquide de chauffage. Performantes, les chaudières gaz pulsatoires réduisent les pertes thermiques et offrent des économies d'énergie intéressantes (entre 25 et 40 % par rapport à une chaudière à gaz standard). Un simple tuyau en PVC suffit pour évacuer les fumées, ce qui rend ces équipements faciles à installer.

Les chaudières gaz à micro-cogénération, quant à elles, permettent de chauffer vos pièces tout en produisant de l'électricité. En effet, ces chaudières à gaz s'appuient sur l'énergie thermique, dégagée au cours de la production de chaleur, pour créer du courant. L'électricité générée peut être consommée au sein du logement pour contribuer à faire diminuer les factures électriques ou revendue pour être injectée dans le réseau.

Chaudières gaz au sol, chaudières murales au gaz et chaudières mixtes

En plus de la technologie de votre chaudière à gaz, vous devez choisir son mode de pose. Que vous optiez pour une chaudière gaz à basse température ou encore une chaudière gaz à condensation, vous trouverez des modèles à accrocher au mur et d'autres à placer directement sur le sol. La sélection s'effectue en fonction de deux critères principaux : l'espace dont vous disposez et la puissance de chaudière dont vous avez besoin.

Les chaudières murales au gaz ont des dimensions compactes. Elles sont parfaites si vous vivez en appartement ou dans une petite maison, et que vous devez positionner votre chaudière dans un coin de votre salle de bain ou de votre cuisine. Les chaudières gaz au sol sont plus volumineuses et doivent être disposées dans un espace dédié, que vous pouvez aménager dans votre garage, votre sous-sol, votre buanderie, etc. Elles ont une durée de vie plus longue (20 à 35 ans contre 16 ans en moyenne pour une chaudière murale).

Plus compactes, les chaudières murales au gaz sont également moins puissantes que les chaudières gaz au sol. Si vous avez une grande habitation, un appareil de ce type ne suffira pas. La puissance de chaudière adaptée à votre logement dépend de l'efficacité de votre isolation, du climat, du volume de vos pièces et de la température à laquelle vous chauffez votre intérieur. De manière générale, un minimum de 25 kW est requis pour une maison de 150 m².

Autre critère de sélection de votre chaudière à gaz : la présence ou non d'un système de production d'eau chaude sanitaire. Une chaudière simple assure le chauffage de votre maison, tandis qu'une chaudière mixte alimente également vos robinets en eau chaude.

Ces chaudières peuvent intégrer une réserve d'eau chaude et sont dites à accumulation ou micro-accumulation ou peuvent assurer la production d'eau chaude de manière instantanée. Les premières garantissent un niveau de confort supérieur.

Le prix de votre chaudière à gaz

Enfin, le choix de votre chaudière à gaz s'effectue selon votre budget. Tous les équipements ne se trouvent pas dans la même gamme de prix : une chaudière gaz à condensation coûte un peu plus cher qu'une chaudière à gaz classique (mais la différence de tarif reste minime), tandis qu'une chaudière gaz au sol est plus onéreuse qu'une chaudière murale au gaz. Dans tous les cas, pour l'achat de votre chaudière et son installation, il faudra compter plusieurs milliers d'euros.

Bonne nouvelle : l'achat et la mise en service d'une chaudière à haute performance énergétique sont éligibles à plusieurs dispositifs d'aide, tels que MaPrimeRénov, l'éco-prêt à taux zéro et la prime énergie. Opter pour un équipement de cette catégorie vous permettra donc d'alléger la note !

Haut de page